Le syndrome d’apnée du sommeil : quelles conséquences sur la santé ?

Publié par Magalie Le Bihan, pharmacien le Lundi 14 Novembre 2016 : 12h37
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h05
-A +A

Ronflements bruyants, fatigue excessive, maux de tête, troubles de la concentration, perte de libido… Autant de petits signes qui peuvent paraître anodins mais parfois annonciateurs d’une pathologie plus grave : le syndrome d’apnée du sommeil. Qu’elle soit obstructive ou centrale, le syndrome d’apnée du sommeil ne compromet pas seulement vos nuits, mais peut aussi à long terme avoir des conséquences plus importantes sur votre santé…

Le syndrome d’apnée du sommeil : définition et causes

Le syndrome d’apnée du sommeil est une pathologie peu connue du grand public et donc trop régulièrement sous-diagnostiquée. Elle peut concerner tout le monde, mais la majorité des patients sont des hommes de plus de 50 ans. La maladie se manifeste par des troubles respiratoires : les personnes atteintes vont vivre durant leur nuit des périodes où elles ne respirent plus pendant au moins 10 secondes (apnée). Dans les cas les plus graves, ce sont plus de cinquante arrêts respiratoires qui peuvent être comptés par heure !

Il existe deux types de syndromes d’apnée du sommeil :

  • Le syndrome d’apnées obstructives, le plus courant, lié à l’obstruction totale des voies aériennes supérieures. Le passage de l’air est donc bloqué pendant la respiration.
  • Le syndrome d’apnées centrales correspond à un problème plus grave mais aussi beaucoup plus rare de « défaut de commande » : le cerveau ne donne plus l’ordre de respirer aux muscles respiratoires. Ce type d’apnées du sommeil peut être la conséquence d’une insuffisance cardiaque sévère, d’un AVC, ou encore d’un traitement par des médicaments dérivés de l’opium ou de la prise de baclofène.

Les causes les plus fréquentes du syndrome d’apnées du sommeil sont un surpoids, des voies respiratoires réduites, une consommation d’alcool en soirée, la prise de certains médicaments, ou encore le tabagisme. Les ronfleurs réguliers semblent également plus touchés.

Quels sont les symptômes du syndrome d’apnée du sommeil ?

La plupart du temps, une personne atteinte d’un syndrome d’apnée du sommeil ne va pas s’en rendre compte elle-même, mais c’est son conjoint qui va détecter les premiers symptômes au fil des nuits. En général, il s’agit de ronflements très sonores (chez deux tiers des malades), entrecoupés de pauses respiratoires (apnées). Le patient peut lui-même ressentir une sensation d’étouffement et a des nuits très agitées avec beaucoup de mouvements, dus aux micro-éveils.

Dans la journée, le patient atteint d’un syndrome d’apnées du sommeil sera « hyper-somnolent », car son sommeil n’a pas été récupérateur. Cela veut dire qu’il aura tendance à s’endormir de jour dans n’importe quel endroit : travail, voiture, transports, cinéma, etc… Il pourra également ressentir des maux de tête, des troubles de l’humeur et des problèmes de concentration. L’impact sur la vie quotidienne est donc important dès le début de la pathologie.

Publié par Magalie Le Bihan, pharmacien le Lundi 14 Novembre 2016 : 12h37
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h05
Source :
  • D’après un entretien avec Aurélia Lamine, Spécialiste clinique sommeil pour la société Philips Solutions Santé à Domicile.
  • L’apnée du sommeil et les maladies cardiovasculaires, Fédération Française de Cardiologie.
A lire aussi
Apnées du sommeil : symptômes et complications Publié le 02/06/2008 - 00h00

Le syndrome d'apnées du sommeil est très fréquent, avec 2 millions de Français touchés. Il se caractérise par des arrêts respiratoires répétitifs au cours du sommeil. L'altération du sommeil et de la qualité de vie est importante, mais les conséquences sont bien plus larges, à commencer...

Vous ronflez et somnolez dans la journée ? Publié le 26/12/2005 - 00h00

Vous ronflez ? Vous êtes fatigué dès le réveil ? Vous avez tendance à vous endormir dans la journée ? Vous somnolez en voiture ? Cela vous irrite et vous rend nerveux ? Consultez, c'est peut-être un syndrome d'apnées du sommeil. En l'absence de prise en charge, cette affection peut être à...

Apnées du sommeil : bien supporter l'appareillage Publié le 31/05/2016 - 11h27

Les apnées du sommeil touchent environ 5% de la population. Si beaucoup ignorent qu’ils en souffrent, ceux pour qui le diagnostic de ces troubles du sommeil a été posé peuvent bénéficier d’un dispositif médical de pression positive continue (PPC) consistant principalement en un masque...

Plus d'articles