Sexologie : l'hydratation vaginale, d'où vient-elle ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 29 Mai 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 08 Juin 2017 : 10h28

L'intérieur du vagin est humide et c'est normal. Mais d'où provient cette humidité ?

On a longtemps pensé que le vagin contenait des glandes qui le lubrifiaient. Or, c'est faux. Il existe bien des glandes sexuelles, les glandes de Bartholin et les glandes de Skène, mais leur rôle est très spécifique.

Quel est le rôle des différentes glandes dans le processus de lubrification ?

Les glandes de Bartholin, situées au niveau de la vulve, produisent un fluide au moment du rapport sexuel. Elles peuvent lubrifier le vestibule, espace situé entre les deux petites lèvres, mais non l'intérieur du vagin. Les glandes de Skène ou glandes périurétrales situées à l'entrée de l'urètre sont impliquées dans l'éjaculation féminine, liquide expulsé au moment de l'orgasme par le même orifice que l'urine. Ce phénomène est décrit chez 10 % des femmes seulement, mais il est possible qu'il soit plus fréquent, passant inaperçu quand il est de faible intensité. La glaire cervicale, autre fluide sexuel réputé, se trouve bien au fond du vagin, mais elle est fabriquée par le col de l'utérus dans le but d'aider les spermatozoïdes à remonter, et absolument pas pour hydrater ou lubrifier le vagin. D'ailleurs, elle est présente et efficace seulement quelques jours par mois, avant l'ovulation.

La transsudation du vagin

L'hydratation du vagin vient donc tout simplement d'une transsudation vaginale. La muqueuse du vagin comporte des pores qui filtrent le sang et laissent passer un liquide lubrifiant. C'est une sorte de transpiration de la muqueuse. Lors de l'excitation sexuelle, comme la circulation sanguine augmente, la filtration est augmentée et est à l'origine de la lubrification plus importante que prévue, pour une pénétration confortable. L'endroit du vagin impliqué dans ce phénomène est essentiellement la partie antérieure du vagin, (côté ventre), qui est composée de plexus veineux très réactifs. Cet endroit gonfle beaucoup sous l'effet de l'excitation sexuelle et ses pores laissent passer la lubrification. Ce phénomène est stimulé par l'excitation (donc par des préliminaires longs). Il peut aussi l'être par des composants comme la vitamine PP présente dans certains gels lubrifiants qui servent à augmenter l'hydratation naturelle.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 29 Mai 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 08 Juin 2017 : 10h28
A lire aussi
Les fluides sexuels : des liquides organiques très précieuxPublié le 25/10/2005 - 00h00

Notre corps fabrique quantité de liquides différents. Chacun d'entre eux a un ou plusieurs rôles très précis à jouer. Quand on l'étudie cela d'un peu plus près, un fluide qui paraissait parfaitement banal, voire repoussant, nous apparaît comme un liquide très précieux. C'est pourquoi il...

Plus d'articles