Sexe, bébés et tabac

Publié par Dr Agnès Lara le Mardi 30 Avril 2002 : 02h00
-A +A
Stress, agents toxiques, alimentation sont susceptibles d'influencer la détermination du sexe d'un enfant au moment de sa conception. Il semblerait que le tabac fasse de même. Une étude vient en effet de montrer que les couples de fumeurs avaient plus de chance de faire des filles que des garçons.

Depuis toujours, les jeunes parents ont rêvé de pouvoir choisir le sexe de leur futur enfant. De fait, différents facteurs sont capables d'influencer le sexe de l'enfant à naître au moment de sa conception. Certains régimes alimentaires, par exemple, ont donné quelques résultats. Le stress ou encore l'exposition répétée à certains agents toxiques se sont montrés en défaveur de la naissance des garçons. On a ainsi relevé une diminution des naissances de garçons après le tremblement de terre de Kob, au Japon, après l'exposition à la dioxine suite à l'accident de Seveso en Italie ou encore après la catastrophe au mercure de Minamata.

D'après une étude réunissant des chercheurs japonais et danois, il semble que la consommation de tabac au moment de la conception de l'enfant influence également la détermination du sexe en faveur des filles. Ainsi, on observe la naissance de 121 garçons pour 100 filles lorsque aucun des deux parents ne fume. Mais ce rapport passe à 82 garçons pour 100 filles chez les enfants dont les deux parents fument. Il est également réduit (98%) quand seul le père est fumeur.

Pour expliquer le phénomène, les chercheurs font l'hypothèse que les spermatozoïdes mâles, c'est-à-dire ceux portant un chromosome Y, sont plus sensibles aux effets toxiques du tabac et probablement à d'autres agents toxiques. Ils seraient moins fertiles ou, tout au moins, produiraient moins d'embryons.

Ces résultats intéresseront certainement les pays asiatiques, qui avec plus de 300 millions de fumeurs, des hommes pour la plupart, représentent un tiers du marché mondial. Mais cette information intéressera probablement aussi tous ceux et celles, qui en Europe ou ailleurs, se désespèrent de ne pouvoir obtenir un garçon. Si tel est le cas, mettez toutes les chances de votre côté et arrêtez de fumer !

Publié par Dr Agnès Lara le Mardi 30 Avril 2002 : 02h00
Source : Fukuda M. et coll., The Lancet 2002; Vol.359, N° 9315.
A lire aussi
N'enfumez pas les enfants ! Publié le 12/02/2003 - 00h00

Le tabagisme passif concerne aussi les enfants et leur organisme en pleine croissance n'échappe pas aux effets néfastes. Selon une nouvelle étude, les enfants qui respirent passivement de la fumée de cigarette ont un taux sanguin de vitamine C diminué.

Fratrie : la place détermine-t-elle la personnalité ? Publié le 03/11/2011 - 14h01

Et si notre personnalité dépendait de notre rang de naissance ? L'idée ne date pas d'aujourd'hui, mais elle interpelle. Dans les querelles fraternelles, chacun jouerait son rôle et se façonnerait ainsi des traits de caractère bien particuliers. Chacun dans une case ? Pas si simple. Le...

Plus d'articles