Riz

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 22 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 30 Juillet 2008 : 02h00
-A +A
Le riz est après le blé, la céréale la plus cultivée dans le monde. Riche en glucides, c'est la seule qui puisse se manger telle quelle, en grains, sans aucun corps gras.

Les pieds dans l'eau, la tête au soleil

Le riz est une céréale d'origine asiatique qui, selon un proverbe chinois, pousse "les pieds dans l'eau et la tête au soleil" dans toutes les régions humides et ensoleillées.Le riz est une graminée aux tiges très ramifiées poussant à la verticale, terminées en grappes qui contiennent de 30 à 100 grains. Le riz est semé puis repiqué quand il atteint la bonne hauteur (20 à 30 cm). La rizière est alors inondée. Une fois la floraison terminée, elle est asséchée et la récolte se fait. Cette culture entièrement manuelle et pénible demeure dans la plupart des pays producteurs et pauvres. Sinon, les semailles d'une plante plus courte n'exigeant pas de repiquage se font par avion et la récolte avec des machines.

Céréale ancestrale

Cultivé en Chine depuis plus de 6000 ans, le riz s'est répandu, au cours des siècles, dans tout le continent asiatique puis en Orient, dans les pays méditerranéens, en Afrique et en Amérique.Au Moyen-Age, le riz était cultivé en Espagne (la paella est une recette médiévale), en Lombardie et au Piémont. Italie et Espagne restent d'ailleurs les plus gros consommateurs et le riz tient une grande place dans leur patrimoine gastronomique.Au 11ème siècle, les Croisés rapportèrent le riz en France. Au fil des siècles, toutes les tentatives de culture échouèrent, malgré un édit de Sully en 1603. Les Français n'ont jamais beaucoup aimé le riz, même quand ils avaient faim. Au 18ème siècle, une riziculture fut créée en Camargue. Mais des Auvergnats refusèrent obstinément d'en manger alors que la famine régnait dans leur région. C'est seulement en 1942 que la culture du riz s'implanta en Camargue.Les Français consomment seulement environ 7 kg (par personne par an) de riz. Néanmoins, la production camarguaise n'est pas suffisante : nous en importons chaque année.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 22 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 30 Juillet 2008 : 02h00
A lire aussi
Semoule Publié le 22/06/2001 - 00h00

La semoule est en quelque sorte le produit intermédiaire entre le grain et la farine. ...

Banane séchée Publié le 21/06/2001 - 00h00

Il ne faut pas se fier à l'aspect peu engageant de la banane séchée. ...

Boudins Publié le 25/02/2002 - 00h00

Bien qu'ils portent le même nom de boudin et que seul l'adjectif les différencie, il n'y a rien de commun entre le noir (à base de sang) et le blanc (mélange aléatoire de chair, de mie de pain et de graisses), si ce n'est qu'ils sont rarement maigres.

Plus d'articles