Rhume des foins - rhinite

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mai 2014 : 14h43
-A +A

Pour les personnes souffrant de rhinite allergique saisonnière, plus communément appelée rhume des foins, l'arrivée du printemps est particulièrement redoutée...

Rhume des foins - rhinite : Comprendre

Cette affection est ainsi nommée parce qu'elle était associée au temps des récoltes.

Les personnes qui souffrent du rhume des foins sont "sensibilisées" au pollen des arbres, aux graminées - le gazon et le foin particulièrement - ou encore à l'ambroisie.

Lorsque ces graines entrent en contact avec leurs yeux ou leurs voies respiratoires, leur système immunitaire met en branle une réaction inflammatoire. Cette réaction entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins et l'augmentation des sécrétions liées à l'apparition des symptômes du rhume des foins.

Les premiers symptômes apparaissent normalement vers l'âge de 7 ou 8 ans. Il n'est pas rare, cependant, que certaines personnes soient affectées à un âge plus avancé. L'importance des symptômes peut varier au fil des années. Pendant quelque temps, les symptômes peuvent être latents, mais l'allergie, elle, ne disparaît jamais. On estime qu'environ 20 % de la population souffre de rhinite allergique saisonnière.

Ses manifestations sont multiples :

  • écoulement nasal clair ou congestion nasale ;
  • éternuements ;
  • nez qui pique, yeux, palais ou gorge qui démangent, occasionnellement accompagné de douleurs ;
  • yeux rouges et larmoyants ;
  • fatigue, perte d'énergie ;
  • insomnie et maux de tête, causés par la congestion ;
  • asthme, sinusites, otites (particulièrement chez les enfants), dans les cas plus graves.

Rhume des foins - rhinite : Causes

Hérédité

Bien que les chercheurs s'expliquent mal pourquoi certaines personnes sont sensibles au pollen alors que d'autres ne le sont pas, il paraît d'ores et déjà évident que l'hérédité joue un rôle important. Si les deux parents ne sont pas allergiques, un enfant a 10 % de risques de l'être. Si l'un des deux est allergique, le risque est de 30 % et il grimpe à 60 % si le père et la mère sont touchés.

Exposition au pollen

Pour développer le rhume des foins, une personne doit être en contact avec une quantité suffisante de pollen sur une période prolongée. On a d'ailleurs remarqué parmi les immigrants chinois que l'allergie à l'ambroisie - plante qui n'existe pas en Asie - se manifeste quatre ou cinq saisons après leur arrivée en Occident. Le système immunitaire doit atteindre un certain degré d'exposition avant de réagir.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mai 2014 : 14h43
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001. Association Asthme & Allergies, http://asthme-allergies.org.
A lire aussi
Allergie Publié le 03/09/2001 - 00h00

L'allergie est une réaction d'intolérance à une substance étrangère.Lorsque cette substance entre en contact avec l'organisme, elle déclenche la production d'histamine dans le sang (l'histamine est une molécule cousine de l'adrénaline et de la sérotonine, entre autres). C'est l'histamine...

L'allergie au pollen Publié le 14/05/2001 - 00h00

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au...

Plus d'articles