Quand chien et acarien ne font pas bon ménage !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 20 Juin 2005 : 02h00
-A +A
Le demodex est un acarien qui vit dans les follicules pileux de nombreux chiens en bonne santé. Cependant, lors de dysfonctionnements du système immunitaire, le parasite induit une maladie de la peau appelée « démodécie ».

Chutes de poils

Des zones dépourvues de poils apparaissent sur votre chien qui par ailleurs ne se gratte pas? Ces chutes de poils peuvent être causées par l'occupation des follicules pileux par des demodex. La maladie peut revêtir plusieurs formes : la forme localisée, encore appelée forme sèche, consiste en l'apparition de petites zones dépilées avec des squames. Elle se rencontre chez de jeunes animaux de moins d'un an et ne provoque en général aucune démangeaison. La deuxième forme de la maladie est nettement plus grave. En effet, lors d'atteinte généralisée, de nombreux parasites provoquent de larges dépilations cutanées accompagnées de pustules et de croûtes. Les demodex s'accumulent dans les follicules pileux jusqu'à les rompre. Il en résulte la mort des parasites qui passent alors, via le sang, dans divers organes et notamment dans les ganglions lymphatiques qui augmentent de taille. Les sur-infections bactériennes sont fréquentes. Toutes ces lésions gênent le chien : il se gratte, est abattu et peut développer de la fièvre. Cette forme généralisée de la démodécie peut survenir chez les jeunes comme chez les animaux âgés.

Défaillance du système immunitaire

Les demodex squattent fréquemment la peau de chiens en bonne santé, sans provoquer aucun symptôme. Cependant, il semble que certains individus, principalement des chiens de race, naissent avec une anomalie héréditaire consistant en un dysfonctionnement de certains de leurs globules blancs. Ceux-ci sont en effet incapables de développer une défense vis-à-vis du parasite. Le demodex a donc la possibilité de se multiplier en grand nombre et de léser la peau. De plus, des animaux ne possédant pas cette anomalie peuvent également être atteints de démodécie, suite à l'administration de médicaments ou à l'apparition d'une maladie déprimant le système immunitaire.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 20 Juin 2005 : 02h00
A lire aussi
Plus d'articles