Pourquoi faut-il surveiller ses triglycérides ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 16h23
-A +A
On parle beaucoup du cholestérol, mais rarement des triglycérides. Pourtant, en excès, ces acides gras font aussi prendre de grands risques pour la santé. D'ailleurs, le saviez-vous ? Une partie des triglycérides est fabriquée à partir du sucre et de l'alcool consommés en excès.

Cholestérol et triglycérides circulent dans le sang

Le cholestérol n'est pas le seul acide gras qui circule dans notre sang.

La situation est bien plus compliquée. D'ailleurs, on différencie déjà deux types de cholestérol : le bon du mauvais, respectivement le HDL-cholestérol et le LDL-cholestérol.

En langage courant, un excès de cholestérol désigne un taux excessif de LDL-cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie), lequel s'accompagne d'un risque cardiovasculaire élevé. Mais en termes de santé, un taux insuffisant de bon cholestérol fait également prendre des risques.

Il en est de même d'un taux trop élevé de triglycérides, un autre type d'acides gras circulant (au-delà de 2g/l, c'est l'hypertriglycéridémie).

Ainsi, lorsqu'on vous prescrit un dosage du cholestérol, ce sont en fait tous les lipides circulants qui sont dosés à partir d'une prise de sang à jeun : LDL, HDL, cholestérol total et triglycérides.

D'où viennent les excès de triglycérides ?

Les triglycérides jouent un rôle de réserve énergétique.

Une partie d'entre eux sont donc stockés dans le tissu adipeux. Ils sont apportés en partie par les graisses alimentaires que nous mangeons, mais ils sont également fabriqués par notre organisme lors de la dégradation par le foie des sucres rapides consommés en excès.

Ainsi, lorsque l'on mange trop sucré ou que l'on consomme trop de boissons alcoolisées, il s'ensuit une production accrue de triglycérides. Or une élévation brutale du taux de triglycérides tend à épaissir le sang.

C'est ce phénomène que l'on ressent les lendemains de fête et qui accompagne la "gueule de bois".

Mais un taux excessif de triglycérides augmente aussi le risque d'athérome et d'accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral). Ce risque cardiovasculaire est potentialisé en cas d'excès de cholestérol.

A noter également que le danger des triglycérides est accru quand le "bon cholestérol" diminue.

Une concentration élevée de triglycérides peut être à l'origine d'une inflammation du pancréas (pancréatite).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 16h23
Source : Recommandations de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), " Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique ", mise à jour mars 2005.
A lire aussi
Cholestérol : avant les statines, le régime ! Publié le 02/07/2007 - 00h00

Selon une enquête de l'assurance maladie, le nombre de Français prenant un traitement médicamenteux contre le cholestérol (statine) atteint les cinq millions. Or il semblerait que les prescriptions soient rarement conformes aux recommandations. Le point sur la prise en charge des dyslipidémies...

Bon et mauvais cholestérol Publié le 14/10/2005 - 00h00

Ni intrus, ni poison violent, le cholestérol est, bien au contraire, une substance absolument vitale. Outre son rôle dans le bon fonctionnement du système nerveux, le cholestérol possède des fonctions spécifiques dans l'élaboration de certaines hormones et contribue également à la...

Plus d'articles