Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Une pilule pour garder un poids idéal

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 02 Avril 2012 : 08h25
Mis à jour le Lundi 02 Avril 2012 : 15h56
-A +A

Hier, 1er avril, les poissons du même nom ont fusé. J'ai beaucoup ri en lisant celui publié sur le site du magazine Le Point, sous la signature d'Anne Jeanblanc, très sérieuse journaliste spécialisée dans la santé, et que je vous livre ici intégralement. Vous apprécierez certainement le nom de la pilule en question "Obefix" et celui de l'étude "Qate Moss" !

"C'est la très sérieuse revue Prescrire qui l'annonce : un nouveau médicament efficace permet de maintenir son poids idéal avec peu de risques. "Dans un essai clinique de bonne qualité méthodologique, l'association olanzapine + topiramate (Obéfix) s'est révélée efficace à 80 % pour maintenir son poids idéal après régime." Les auteurs de cette revue indépendante de l'industrie pharmaceutique saluent l'arrivée de ce médicament et invitent les médecins à le prescrire largement, "sans attendre la demande".

Tous les spécialistes savent que, après un traitement amaigrissant, le maintien du poids constitue un objectif majeur de santé publique pour lequel il n'existe pas de médicament de référence. "Une association à doses fixes olanzapine 73,939 mg + topiramate 14,776 mg (Obéfix) est commercialisée pour cette situation. Le dossier d'évaluation clinique est centré sur un essai randomisé en double aveugle olanzapine + topiramate versus placebo de bonne qualité méthodologique. Cet essai Qate Moss, qui a inclus 12 431 adolescents, montre que l'association olanzapine + topiramate est statistiquement plus efficace que le placebo sur tous les critères d'évaluation, notamment la proportion de patients ayant conservé leur poids idéal : 80 % versus 57 %", peut-on lire.

Demi-comprimés non sécables.

Dans cet essai, la tolérance a été très bonne, avec notamment une quasi-absence de troubles digestifs, probablement par soustraction d'effets indésirables. Cependant, les risques d'excitation paradoxale et de jeu pathologique sont à mieux évaluer après commercialisation. La mise au point de la forme des demi-comprimés facilite l'ingestion. Mais ces demi-comprimés ne sont pas sécables et doivent être conservés à - 18 °C.

En pratique, dans l'attente des résultats du registre de suivi des patients mis en place, Obéfix mérite d'être proposé à tout patient souhaitant maintenir son poids idéal après un traitement amaigrissant. Obéfix a reçu une cotation exceptionnelle de Prescrire, ce qui mérite d'être souligné. Mais il est indispensable de prendre les demi-comprimés exclusivement avec du poisson (d'avril, bien sûr)."

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 02 Avril 2012 : 08h25
Mis à jour le Lundi 02 Avril 2012 : 15h56
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Traitement hormonal de la ménopause : les Françaises n'ont rien à craindre Publié le 08/12/2004 - 00h00

Les résultats de l'étude américaine annonçant une augmentation du risque cardiovasculaire et de cancer du sein chez les femmes sous traitement hormonal substitutif (THS), se sont transformés en scoop médiatique. Comparativement, l'étude française est passée inaperçue. Pourtant, elle...

Plus d'articles