• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    11 avis
  • Témoignages (0)

Peur de rougir ?

Peur de rougir ?

Des sueurs froides à l'idée de piquer un fard en public ? Peut-être souffrez-vous d'éreuthophobie. Derrière ce nom barbare se cache la phobie de rougir.

Éreutophobie ou érythrophobie, deux mots pour désigner l'angoisse de rougir en public. Un malaise émotionnel qui peut recouvrir le visage, le torse et le bras d'un rouge qui vous donne envie de disparaître. L'éreutophobie fait partie des phobies où le regard de l'autre et la peur d'être jugé(e) vous place dans une anxiété sociale. Mais des solutions existent pour que votre rose aux joues ne devienne pas un bleu à l'âme…

Votre quotidien voit rouge !

Votre rencard est un calvaire. L'angoisse de devenir aussi rouge que les pivoines qu'il vous a offertes vous pousse à écourter l'entrevue pour que vos joues ne trahissent pas vos émotions. L'éreutophobie grignote vos liens sociaux. Au travail, vous préférez rester derrière sans faire valoir vos idées. Intervenir dans une discussion entre amis ? Non, c'est plus sage d'écouter que de vous mettre en avant. L'éreutophobie formate vos réactions qui sont teintées de l'angoisse de rougir en public.

" Elle peut avoir différents degrés et facilement passer pour une timidité excessive, intervient Michèle Allègre, fondatrice et présidente de l'association Médiagora Lyon. Quand l'éreutophobie est poussée à l'extrême, elle peut mener à un éloge de la fuite des situations jugées à risque jusqu'à devenir un véritable handicap au quotidien. L'éreuthophobie finit par replier sur soi-même et raréfier ses rapports sociaux. " C'est pourtant en avouant votre angoisse de rougir que vous pourrez trouver une solution !

La peur de rougir : déclic imprévu...

L'éreutophobie peut débarquer à l'improviste. À l'origine de votre phobie ? Un traumatisme, un blocage psychologique. Des enfants particulièrement timides peuvent développer une éreutophobie plus facilement. L'hérédité aurait également son rôle à jouer. L'adolescence est une période de transition qui peut laisser la porte ouverte aux phobies. " Elle peut aussi se développer à l'âge adulte quand la confiance en soi s'émiette, souligne Michèle Allègre. Dès que vous prenez conscience que vous êtes en train de rougir, les symptômes s'accentuent et votre malaise augmente. Avant même d'avoir rougi, l'angoisse de laisser apparaître votre trouble en public s'installe. "

Certaines trouveront une alternative esthétique grâce au maquillage (une solution plus difficile à adopter pour les hommes). Mais vous ne faites que couvrir pas soigner votre phobie !

Mis à jour par Isabelle Eustache le 11/04/2012
Créé initialement par le 21/09/2009

Sources : Côté santé

Cet article fait partie du dossier Peur du noir, des araignées, de l'eau : quand les phobies attaquent

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
En partenariat avec le magazine Côté Santé

Coté Santé

 

Cet article est extrait du magazine Côté Santé.

 

Consultez le sommaire du magazine en vente actuellement en cliquant ici