Nouvel espoir d’un vaccin contre le paludisme

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Juillet 2016 : 16h35
Mis à jour le Mercredi 20 Juillet 2016 : 16h35

Des chercheurs français ont mis au point un vaccin contre le Plasmodium, le parasite responsable du paludisme. Testé chez des souris, il induit une réponse immunitaire durable et confirme ainsi son efficacité. La prochaine étape est d’adapter ce vaccin à l’homme, afin de protéger contre le paludisme les quelque 3,2 milliards de personnes dans le monde exposées au parasite…

Sur la piste d’un vaccin antipaludéen vivant génétiquement modifié

Le paludisme est une maladie transmisse par la piqure d’un moustique inoculant un parasite dénommé Plasmodium. Dans l’organisme hôte, l’infection par le parasite a pour particularité d’abolir la réponse immunitaire protectrice.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’Inserm sont parvenus à identifier et détruire le gène du parasite qui confère cette propriété. Il s’agit du gène qui code pour une protéine appelée HRF (histamine releasing factor). Ils ont ainsi produit des parasites Plasmodiums modifiés génétiquement. Ces Plasmodiums mutants qui n’expriment plus HRF n’empêchent plus la réponse immunitaire, mais la déclenchent lorsqu’ils pénètrent leur hôte. Ce phénomène passe par une production accrue de cytokine IL-6 par le foie et la rate, messager connu pour ses propriétés stimulantes de la réponse immunitaire. La mémoire immunologique ainsi conférée est de longue durée, plus d’un an chez les rongeurs vaccinés de cette façon. Pour les chercheurs, cette stratégie vaccinale pourrait être utilisée pour produire un vaccin vivant génétiquement modifié contre le paludisme.

PUB

Un vaccin contre le paludisme pourrait sauver des centaines de milliers de personnes

Dans le monde, 3,2 milliards de personnes sont encore exposées au risque de contracter lepaludisme.

En 2015, 214 millions nouveaux cas ont été enregistrés et 438.000 décès, essentiellement des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes.

Mots-clés : Le paludisme, Vaccin
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Juillet 2016 : 16h35
Mis à jour le Mercredi 20 Juillet 2016 : 16h35
Source : Inserm et Institut Pasteur, communiqué de presse du 11 juillet 2016, Paludisme : une réponse immunitaire efficace et durable grâce à un parasite muté.
PUB
PUB
A lire aussi
Des moustiques génétiquement modifiés contre le paluPublié le 03/06/2002 - 00h00

Grâce à la manipulation génétique, le paludisme pourrait ne plus passer par le moustique ! En effet, des chercheurs américains et allemands viennent de produire des moustiques transgéniques incapables de transmettre la maladie à l'homme.

Une pomme de terre qui vaccinePublié le 11/12/2000 - 00h00

Une équipe américaine vient de démontrer que l'on peut vacciner des souris contre le virus de l'hépatite B, en les nourrissant aux patates ! Se vacciner en mangeant des pommes de terre pourrait donc rapidement devenir possible. Il s'agirait d'une révolution en matière de vaccination.

Attention aux moustiques !Publié le 17/08/2009 - 00h00

Les grandes épidémies de fièvre jaune ou l'endémie quasi-mondiale de paludisme, nous rappelle que le moustique peut tuer. S'il est vrai que dans les régions tempérées les risques sont moindres, il ne faut pas pour autant s'imaginer que notre belle France soit totalement protégée du simple...

Plus d'articles