«Mieux manger pour mieux vieillir» : la stratégie gagnante

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h24
Mis à jour le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h41

Notre alimentation exerce une influence capitale sur la qualité du vieillissement.

Afin de guider les seniors et les aidants qui les accompagnent, le Fonds français Alimentation & Santé propose une approche très pratique composée de 5 règles de base et de 5 conseils.

© Istock

5 règles de base pour mieux manger

  • Conserver un rythme de 3 ou 4 repas par jour.
  • Ne pas grignoter entre les repas.
  • Diversifier au maximum son alimentation.
  • Boire suffisamment : 1 à 1,5 litre par jour.
  • Ne pas négliger le plaisir : manger doit rester un plaisir.

Il convient également de veiller à maintenir un poids stable.

PUB

5 questions/réponses

Existe-t-il une « alimentation de l’hiver » ?

Été comme hiver, les fruits et les légumes représentent la principale source de vitamines. Il faut donc continuer à en manger l’hiver en privilégiant les produits de saison, comme par exemple les agrumes pour bénéficier de la vitamine C.

Faut-il manger moins ?

Contrairement à une idée reçue, les besoins nutritionnels ne diminuent pas avec l’âge. Il faut donc continuer à s’alimenter suffisamment en quantité et en qualité et de façon équilibrée.

Faut-il manger plus de poisson ?

Certains poissons peuvent accumuler des polluants. Mais si l’on mange du poisson deux fois par semaine en privilégiant les petits poissons et les poissons gras pour leurs oméga-3, il n’y a que des bénéfices pour bien vieillir.

Que faire en cas de perte du goût ?

Parfois, dès 50 ans, le goût peut diminuer. Il faut alors le stimuler par tous les moyens (épices, plantes aromatiques…) afin de lutter contre la monotonie alimentaire qui ne ferait qu’aggraver le problème.

Doit-on faire un régime sans sel ?

Trop de sel n’est pas bon pour la santé cardiovasculaire. Mais attention, chez une personne âgée, un régime sans sel n’est pas sans risque... et peut aussi contribuer à « couper » l’appétit. Ce point est à discuter avec le médecin pour trouver la bonne dose.

Pour vieillir harmonieusement

Si pour vieillir, mieux manger est primordial, il convient parallèlement de jouer sur d’autres facteurs : l’activité physique doit être suffisante et régulière et les activités sociales aussi riches que possible.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h24
Mis à jour le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h41
Source : Dossier de presse du Fonds français Alimentation & Santé, 17 octobre 2013.
PUB
PUB
A lire aussi
Six régimes à la moulinette !Publié le 22/03/2005 - 00h00

Un rai de soleil, la perspective d'une jolie robe ou, pire, d'un maillot, et ça y est... C'est la fringale de régimes. Mais des formules classiques aux dernières trouvailles diététiques, laquelle choisir ? Low carb, protéines, Weight Watchers, Atkins, Mayo, Montignac, Hollywood... Pour vous,...

Prévenir les maladies : bien s'alimenter au quotidienPublié le 11/09/2006 - 00h00

Bien s'alimenter, c'est respecter un équilibre entre vos dépenses énergétiques et vos apports alimentaires et donner à votre organisme la bonne ration de protéines, lipides et glucides. De mauvaises habitudes alimentaires et une activité physique insuffisante mènent tout droit au surpoids et...

PoissonPublié le 10/07/2001 - 00h00

De mer ou d'eau douce, le poisson jouit, à juste titre, d'une excellente réputation diététique, régulièrement confirmée par des études scientifiques.

Plus d'articles