Ma cuisine est-elle vraiment propre ?

Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h15

Sans que vous vous en doutiez, votre cuisine est le lieu favori des bactéries et virus en tout genre.

Du frigo au plan de travail, elles s’immiscent partout et sont la première cause des intoxications alimentaires et de maladies parfois plus graves.

Face à elles, un seul mot d’ordre : l’hygiène.

Bactéries et virus en cuisine

36 % des foyers de toxi-infections d’origine alimentaire déclarés en France surviennent dans le cadre familial.

Bactéries, virus, parasites, de nombreux micro-organismes sont susceptibles de contaminer les aliments stockés dans nos cuisines et d’engendrer diverses pathologies.

Leurs lieux de prédilection : les zones ou objets humides, éponges, torchons, évier, poubelle, bac à légumes du réfrigérateur...

On a parfois l’impression de nettoyer assez notre cuisine, et pourtant, nous n’avons pas toujours les bons gestes pour nous préserver de ces indésirables.

Intoxications alimentaires en baisse

Même si les mesures mises en œuvre par les autorités de santé et les professionnels ont permis une diminution importante des principales toxi-infections alimentaires, de récents épisodes de contamination en Europe appellent à rester vigilants vis-à-vis des risques microbiologiques.

En 2009, 1 255 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ont été déclarés en France, affectant environ 14 000 personnes.

Cette année, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) lance une enquête sur les pratiques des foyers français afin de mieux évaluer notre hygiène en cuisine et de pouvoir lancer des campagnes de sensibilisation.

« Il existe très peu de données en France sur ce point. Jusqu’à présent, c’était un sujet auquel les pays anglo-saxons se sont davantage intéressés. La préparation des repas étant très étroitement liée à des facteurs historiques, culturels et à des pratiques nationales, les résultats obtenus à l’étranger ne sont pas forcément intégralement transposables », précise Brigitte Carpentier, chef adjointe de l’unité maîtrise de l’hygiène à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses).

Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h15
Source : Magazine Côté Santé n°80 d'octobre 2013
A lire aussi
La diarrhée : quelles précautions alimentaires pour l’éviter ? Publié le 25/11/2015 - 10h48

A l’approche de l’hiver et des repas festifs de fin d’année, il est plus que jamais  temps d’adopter les bons gestes pour éviter la diarrhée. En effet, il existe quelques précautions de base pour éloigner la gastro-entérite, préserver l’intestin, tant au niveau alimentaire...

Plus d'hygiène en cuisine !Publié le 03/07/2006 - 00h00

On ne le répétera jamais assez, mais en matière de sécurité alimentaire, le manque d'hygiène, en particulier des mains, est à l'origine de la plupart des intoxications alimentaires. Opération propreté… en cuisine !

Plus d'articles