Lyme : les dessous du prochain scandale sanitaire ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 22 Juin 2016 : 16h52
Mis à jour le Mardi 28 Juin 2016 : 15h22

Une promenade estivale dans les champs ou en forêt peut avoir de lourdes conséquences, parfois dramatiques. Entre des tests diagnostiques peu fiables, des traitements difficilement applicables et une infection chronique ignorée par les autorités publiques, les victimes de la borréliose de Lyme -cette maladie infectieuse transmise par les morsures de tiques qui touche le cerveau, le cœur, le système immunitaire- sont excédés. Ils poursuivent l’Etat en justice et les fabricants des tests pour crier leur désespoir. 

Lyme, la prochaine épidémie du 21ème siècle ?

Elles ne seraient pas 27 000 mais 300 000 personnes au bas mot à être atteintes de la maladie de Lyme en France. Il y aurait un million de nouveaux cas par an en Europe de l’Ouest rien que pour l’infection par la bactérie Borrelia burgdorferi. Un chiffre en constante et forte progression, au point que certains spécialistes n’hésitent pas qualifier la maladie de Lyme de prochaine épidémie du 21ème siècle. Les Centers for Disease Control and Prevention américains considèrent depuis 2013 la maladie de Lyme comme un « énorme problème de santé publique aux Etats-Unis ».

La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse transmise à l’homme par les piqûres de tiques du genre Ixodes, ces parasites se nourrissant de sang, à mi-chemin entre l'arachnide (araignée) et l'acarien. C’est à l’occasion de cette morsure qu’une tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi la transmet à l’homme. Mais récemment, on s’est aperçu que cette bactérie n’était pas seule et de nombreuses autres ont été découvertes (plus d’une vingtaine). De multiples espèces de tiques sont aussi en mesure de les transmettre. 10 % en moyenne sont porteuses des bactéries capables de déclencher la maladie de Lyme et/ou une infection associée. Petites bêtes mais grande maladie.

Maladie de Lyme, un diagnostic difficile

La forme chronique de Lyme peut détruire la vie de milliers de personnes mais n’est toujours pas reconnue en France. Difficile à diagnostiquer et mal recensée, elle peut provoquer des ravages si elle n'est pas traitée à temps.

Les symptômes de la maladie de Lyme sont extrêmement variés : fièvre, fatigue extrême, douleurs et gonflements articulaires, douleurs musculaires, méningites, paralysies faciales, troubles de la mémoire parfois importants, céphalées, surdité, complications cardiaques (troubles du rythme, infection cardiaque chez l’enfant qui conduit à une insuffisance cardiaque aiguë parfois mortelle, accidents vasculaires cérébraux), complications nerveuses (maux de têtes, migraines, acouphènes, problèmes oculaires, névralgies/atteintes des nerfs, sciatiques, paraplégies), vertiges, psychoses, syndromes maniaco-dépressifs etc.

Les issues sont parfois dramatiques : suicides, séjours en psychiatrie, rupture de toute vie sociale et professionnelle.

Pr Christian Perronne, chef du service maladies infectieuses de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), l’un des spécialistes mondiaux de Lyme : « Les témoignages des malades sont édifiants. Ce sont de véritables parcours du combattant qui n’ont pas toujours une belle fin. On diagnostique même à tort chez certains des scléroses en plaques, des polyarthrites rhumatoïdes, des maladies d’Alzheimer ou des troubles psychiatriques (hystérie etc.). Comme de nombreux malades cumulent des dizaines de symptômes, ils sont mis sous antidépresseurs sous prétexte que "c’est dans leur tête"».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 22 Juin 2016 : 16h52
Mis à jour le Mardi 28 Juin 2016 : 15h22
Source : (1) International Lyme and associated diseases society http://www.ilads.org; (2) N Engl J Med 2016; 374:1209-1220
Pour en savori plus : Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques. http://ffmvt.org/
D’après un entretien avec le Pr Christian Perronne, chef du service maladies infectieuses de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), l’un des spécialistes mondiaux de Lyme.
A lire aussi
La maladie de Lyme en 6 questionsPublié le 21/06/2013 - 09h52

La tique est le vecteur de la borréliose, bactérie à l’origine de la maladie de Lyme chez l’homme et transmise lors d’une piqûre. Voici les bonnes questions et les bonnes réponses pour continuer à se promener dans les bois sans risquer une maladie de Lyme.

La maladie de Lyme (tiques) expliquée en vidéoPublié le 19/08/2010 - 14h57

De minuscules tiques peuvent porter des bactéries dangereuses qui peuvent donner la maladie de Lyme. Cette bactérie, Borrelia burgdorferi, peut se transmettre entre humains si une personne est mordue par une tique infectée.Dès que l'organisme est infecté, les bactéries entrent dans la...

La maladie de Lyme ou quand les tiques attaquentPublié le 17/09/2001 - 00h00

La morsure des tiques peut inoculer par l'intermédiaire de la bactérie « Borrelia » la maladie de Lyme. Contre cette infection, des chercheurs américains ont mis au point un vaccin, mais uniquement dirigé contre une souche unique de cette bactérie. Du côté européen, un vaccin contre...

Plus d'articles