La leptospirose du chien

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 21 Février 2005 : 01h00
Si la fièvre, l'anorexie, les vomissements et la déshydratation sont des symptômes communs à de nombreuses maladies, il en est une à laquelle il faut penser, d'autant plus si votre chien est en contact avec des rongeurs sauvages ou s'il a accès à des eaux stagnantes : il s'agit de la leptospirose.
PUB

La vie des leptospires

Les leptospires sont des bactéries qui se multiplient dans le sang et provoquent des hémorragies en lésant les vaisseaux sanguins par l'intermédiaire des toxines qu'elles produisent. De plus, le sang apporte les leptospires au niveau de différents organes, notamment le rein et le foie, où ils provoquent de graves lésions. L'infection rénale induit une excrétion de la bactérie dans les urines. Toutes les espèces de mammifères peuvent être atteintes, mais ne semblent pas avoir la même sensibilité aux leptospires. En effet, si les rongeurs sont résistants et donc peu malades, à l'opposé le chien est plus sensible et développe plus fréquemment une maladie à évolution rapide et souvent mortelle.

PUB

Des symptômes inexistants à sévères

Chaque individu de chaque espèce réagit de manière différente à l'infection. Les symptômes peuvent donc aller de l'inexistence à la maladie sévère. L'infection se manifeste par de la fièvre, une anorexie, ainsi que des vomissements et une diarrhée qui peuvent contenir du sang. L'infection du rein provoque une déshydratation et une accumulation d'urée dans le sang. Le chien souffre alors de vomissements, d'ulcères buccaux, et de troubles nerveux. Les leptospires peuvent également induire une hépatite se traduisant notamment par une coloration jaune des muqueuses buccales, oculaires et génitales. Plus rarement, des lésions oculaires et une méningite peuvent apparaître. Les animaux qui surmontent la maladie peuvent encore développer dans les mois qui suivent une insuffisance rénale chronique ou une hépatite chronique. Enfin, les symptômes de la leptospirose étant identiques aux symptômes d'autres maladies, une recherche des leptospires dans le sang ou les urines est nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 21 Février 2005 : 01h00
A lire aussi
Piqûre de tique : attention à la piroplasmose !Publié le 06/06/2006 - 00h00

Souvent mortelle en l'absence de traitement, la piroplasmose ou babésiose sévit dans le monde entier. Cette maladie ne pouvant être contractée qu'à la suite d'une morsure de tique, la lutte contre ces parasites est un excellent moyen de protéger votre chien.

Plus d'articles