La santé vient en dormant

La santé vient en dormant

Publié par Stéphanie Paicheler pour Côté Santé le Lundi 31 Juillet 2017 : 15h58

De bonnes nuits, voilà l’un des rouages essentiels pour être en bonne santé. Voici 5 bonnes raisons de profiter de l’été pour retrouver un sommeil de qualité. 

En partenariat avec : Côté Santé
© photos.com

Pour être de bonne humeur

Après une seule mauvaise nuit, on est déjà fatigué, irritable et plus triste. Mais si la dette de sommeil grandit, c’est la dépression qui guette. Sans oublier que le manque de sommeil nuit aussi à la beauté de votre peau, apportant cernes et teint chiffonné à court terme, vieillissement prématuré de l’épiderme à plus long terme, car en manque de sommeil, la peau s’affine et synthétise moins bien le collagène. Le collagène est cette protéine qui aide la peau à garder sa souplesse. Ce n’est pas pour rien que l’on parle de sommeil réparateur.

Pour garder un cœur en bonne santé

« Le sommeil met au repos le système cardiovasculaire », explique le professeur Arnulf. La pression artérielle, en baissant, met le cœur et les artères en mode « pause ». Mal dormir, ou trop peu, augmente donc les risques d’hypertension artérielle, d’infarctus, d’athérosclérose (quand les artères sont encombrées de mauvais cholestérol), d’accident vasculaire cérébral... En manque de sommeil, le corps fabrique plus de cortisol, l’hormone du stress, facteur de risque cardiovasculaire. En manque de sommeil, nous consommons également plus gras et sucré (voir plus haut), ceci pouvant aussi expliquer cela.

Le b.a.-ba des bonnes nuits : L’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) donne quelques conseils pour mieux dormir. Leurs experts recommandent d’éviter les excitants (café, thé, colas...) le soir, de ne pas aller courir après 20 heures (même si l’activité physique, le reste de la journée, reste fortement encouragée), et de se choisir une activité relaxante en fin de journée, comme la lecture. Le dîner ne doit être ni trop copieux, ni trop léger, pour ne pas être réveillé par la faim. Enfin, l’INSV conseille d’écouter ses signaux de sommeil (bâillements, yeux qui piquent...). Des gestes simples, mais qui peuvent vraiment optimiser nos nuits, en qualité comme en durée.

 

Publié par Stéphanie Paicheler pour Côté Santé le Lundi 31 Juillet 2017 : 15h58
Source : Magazine Côté Santé - Enquête INSV/MGEN 2017.
A lire aussi
Obésité de l'enfant : le manque de sommeil fait grossir Publié le 10/04/2006 - 00h00

L'obésité infantile ne cesse de progresser. Les causes sont multiples, avec, aux premiers rangs, de mauvaises habitudes alimentaires et pas assez d'activités physiques. Mais le manque de sommeil joue également un rôle prépondérant. En effet, les enfants qui dorment peu sont davantage exposés...

Bien dormir, la clé pour ne pas grossirPublié le 11/06/2007 - 00h00

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi de tout notre organisme. Les données s'accumulent concernant le lien entre le manque de sommeil et l'obésité, mais aussi avec le diabète et les maladies cardiovasculaires. Un bon sommeil semble plus que jamais...

Dormir plus freine la prise de poids !Publié le 20/06/2012 - 16h58

Il semblerait que le manque de sommeil augmente le risque de prise de poids.Maintenant, la question est de savoir si la relation inverse est également vraie, à savoir si dormir davantage permet de diminuer le risque de surpoids ?

Sommeil : pourquoi pas d’écrans avant de dormir ?Publié le 31/03/2016 - 14h54

La récente Journée du Sommeil était consacrée à l’impact des nouvelles technologies sur notre horloge biologique. Pour cause, écrans, tablettes, smartphones, ordinateurs... ont envahi notre vie quotidienne au point de s’inviter dans notre lit et de perturber nos nuits. Or, pour bien...

Plus d'articles