Un juste sommeil préserve le mental des seniors

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 02 Mai 2014 : 11h03
Mis à jour le Vendredi 02 Mai 2014 : 12h09

Des chercheurs confirment qu’un juste temps de sommeil, c’est-à-dire ni trop ni pas assez, contribue à préserver la santé mentale des seniors.

Cette étude confirme par ailleurs que la lecture représente un facteur protecteur.

© Istock

Un juste temps de sommeil préserve les fonctions intellectuelles des seniors

Au cours de cette étude espagnole, 245 seniors de plus de 65 ans ont été suivis et ont accepté de répondre à des questionnaires portant sur leur mode de vie.

Dans cette population, 12 % des sujets étaient atteints de troubles cognitifs, symptômes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer et d’autres types de démences.

Outre l’âge et les facteurs génétiques, le risque de développer des symptômes cognitifs est associé à des facteurs environnementaux relevant du mode de vie, comme l’activité physique, le sommeil et les activités intellectuelles.

Les chercheurs du Department of Pharmacy de l’University CEU Cardenal Herrera de Valence en Espagne constatent effectivement une augmentation de l’incidence des troubles cognitifs avec l’âge, de 9% par année, de sorte que le risque double à l’issue de chaque décennie supplémentaire. Mais le temps de sommeil joue aussi un rôle très important. Ainsi, dormir moins de 6 heures ou plus de 8 heures multiplie par 2,6 le risque de souffrir de déficience cognitive.

PUB

La lecture aussi…

L’autre constatation issue de cette étude porte sur la lecture : les personnes qui n’ont pas l’habitude de lire très régulièrement voient leur risque de déclin cognitif multiplié par 3,7, contre 2,5 pour ceux qui lisent un peu occasionnellement.

En pratique, pour préserver vos fonctions cognitives, veillez à un sommeil suffisant tout en évitant à l’inverse les excès (hypersomnies) et exercez des activités intellectuellement stimulantes.

Mots-clés : Sommeil, Senior
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 02 Mai 2014 : 11h03
Mis à jour le Vendredi 02 Mai 2014 : 12h09
Source : Rev Invest Clin 2013; 65 (6)  : 500-509, http://www.imbiomed.com.mx/1/1/articulos.php?method=showDetail&id_articulo=100559&id_seccion=6&id_ejemplar=9797&id_revista=2.
A lire aussi
Bien dormir, la clé pour ne pas grossirPublié le 11/06/2007 - 00h00

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi de tout notre organisme. Les données s'accumulent concernant le lien entre le manque de sommeil et l'obésité, mais aussi avec le diabète et les maladies cardiovasculaires. Un bon sommeil semble plus que jamais...

Contre Alzheimer, jouez au bridge !Publié le 20/01/2014 - 07h00

Un jeu de 52 cartes serait-il plus puissant que n’importe quel médicament pour entretenir la jeunesse de notre cerveau ?Les chercheurs s’intéressent aujourd’hui de près aux vertus du bridge, dont la pratique régulière pourrait ralentir l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Insomnie Publié le 31/05/2001 - 00h00

Tout le monde n'a pas besoin de sept ou huit heures de sommeil par nuit pour être reposé. Certaines personnes n'ont besoin que de quelques heures de sommeil pour bien fonctionner durant la journée. Lorsqu'une personne subit des changements dans la durée ou la qualité de son sommeil ayant des...

Plus d'articles