JO de Rio 2016 : Recommandations officielles contre le virus Zika

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 04 Août 2016 : 10h34
Mis à jour le Jeudi 04 Août 2016 : 10h34

À la veille de l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio, la Haute autorité de santé (HAS) publie à l’attention de toute personne souhaitant se rendre au Brésil pour assister aux épreuves, ses recommandations pour se protéger contre le virus Zika.

© Istock

Recommandations pour se prémunir d’une contamination par le virus Zika

Les JO vont débuter ce 5 août pour se clôturer le 21. Ils se déroulent au Brésil, pays où le virus Zika circule actuellement. La HAS rappelle que le virus Zika se transmet par l’intermédiaire des piqures de moustique Tigre, lequel pique le jour, essentiellement en début de matinée et en fin de journée. Attention toutefois, de rares cas de transmission par voie sexuelle ont été décrits. Raison de plus d’emporter des préservatifs en plus d’un répulsif antimoustique et d’un insecticide.

Sur place, il est nécessaire de porter des vêtements longs, couvrants et imprégnés d’insecticide et d’appliquer sur les zones découvertes un répulsif cutané. Contre les piqures de moustique, il est également recommandé de privilégier les endroits climatisés et de dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, dans une chambre équipée de moustiquaire aux fenêtres. La HAS conseille de « compléter la protection intérieure par l’utilisation de diffuseur électrique ou de bombe aérosol ».

Les symptômes suivants doivent amener à consulter un médecin sur place ou au retour : fièvre brutale ou modérée, fatigue, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête, conjonctivite.

À noter qu’au retour, il faudra encore se protéger des piqures de moustique pour prévenir l’introduction et la transmission du virus en métropole.

PUB

Contre le virus Zika : conseils à destination des femmes enceintes

Les femmes enceintes doivent encore plus particulièrement se protéger des piqures de moustique car « le virus Zika peut être responsable de microcéphalie chez l’enfant, une malformation grave et irréversible ». C’est pourquoi les autorités leur recommandent de reporter tout voyage dans une zone touchée par l’épidémie.

À défaut, il faut consulter au préalable le gynécologue ou le médecin traitant qui suit la grossesse pour bénéficier de conseils adaptés. Par ailleurs, « une transmission par voie sexuelle étant possible, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels protégés pendant toute la durée de la grossesse, lorsque le partenaire a voyagé dans une zone où sévit l’épidémie ».

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 04 Août 2016 : 10h34
Mis à jour le Jeudi 04 Août 2016 : 10h34
Source : Haute autorité de santé (HAS), communiqué de presse, Jeux Olympiques de Rio 2016 : rappel des recommandations pour se protéger contre le virus Zika, 3 août 2016.
PUB
PUB
A lire aussi
Guide anti-moustiques en dix points clés Publié le 31/07/2006 - 00h00

Les produits anti-moustiques ne sont pas anodins. Certains sont déconseillés chez la femme enceinte ou chez les jeunes enfants. Crème solaire et produit anti-moustique ne font pas bon ménage. En plus de savoir choisir un répulsif efficace, il est toujours intéressant de disposer de quelques...

Le virus Zika : infection émergente à transmission sexuellePublié le 01/06/2016 - 08h44

Dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacré aux recommandations sanitaires pour les voyageurs, le Haut Conseil de la santé publique fait le point sur le virus Zika. L’édito revient sur qu’on savait déjà avant d’aborder les nouvelles connaissances, découvertes à...

La femme enceinte en voyagePublié le 17/03/2008 - 00h00

Si les voyages ne sont pas interdits aux femmes enceintes, elles doivent cependant prendre certaines précautions afin de ne pas s'exposer à des risques inutiles, et emporter avec elles quelques médicaments de base pour parer aux désagréments les plus courants.

Plus d'articles