Hémorroïdes

Publié par Audrey Gast le Lundi 31 Août 2015 : 16h21
Mis à jour le Lundi 31 Août 2015 : 16h21

Il existe des solutions naturelles pour vous aider à lutter contre les hémorroïdes. Le cyprès, le fragon, le marronnier d’Inde, la vigne rouge ou encore l’hamamélis sont des plantes reconnues contre les problèmes hémorroïdaires.

Publicité

Les hémorroïdes

Fréquentes mais taboues, elles se caractérisent par des désagréments type démangeaisons ou douleurs au moment d’aller à la selle. Les veines situées autour de l’anus sont alors anormalement dilatées au point de pouvoir les sentir en s’essuyant ou en effectuant sa toilette. On distingue les hémorroïdes internes qui touchent les veines à l’intérieur du rectum des hémorroïdes externes (autour de l’anus).

Les hémorroïdes peuvent se révéler par ou s’accompagner de saignements ou de douleurs vives. Ces crises hémorroïdaires, qui durent parfois plusieurs jours, peuvent être déclenchées par la défécation, le port de lourdes charges, un épisode de diarrhées ou de constipation. La grossesse, la sédentarité et le surpoids comme l’excès d’épices (poivre, piment) ou de boissons alcoolisées ou énergisantes (riches en caféine), peuvent favoriser l’apparition d’hémorroïdes.

Publicité

Conseils pratiques contre les hémorroïdes

Si vous souffrez d’hémorroïdes, voici quelques conseils pratiques au quotidien pour prévenir les crises :

  • Évitez au maximum la constipation en consommant plus de fibres (fruits, légumes, céréales) et en buvant suffisamment d’eau.
  • Marchez quotidiennement et pratiquez une activité physique régulière (pour favoriser le transit).
  • Ne restez pas inutilement trop longtemps assis sur les toilettes.

En cas de crise hémorroïdaire :

  • Nettoyez la zone irritée après chaque selle avec de l’eau ou du papier hygiénique imbibé d’eau. Une seule toilette quotidienne au savon est suffisante.
  • Séchez bien la zone et préférez les sous-vêtements en coton.
  • Évitez pendant quelques jours les aliments et boissons qui peuvent irriter les muqueuses (alcool, piment…).

En cas de saignements à répétition ou de douleurs persistantes et invalidantes, une consultation médicale s’impose.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Lundi 31 Août 2015 : 16h21
Mis à jour le Lundi 31 Août 2015 : 16h21
A lire aussi
Marronnier d’IndePublié le 19/05/2015 - 13h01

Le marronnier d’Inde (aesculus hippocastanum) est un arbre qui contient des actifs veinotoniques utiles dans le traitement des troubles veineux et des hémorroïdes. 

FragonPublié le 25/08/2015 - 15h20

Le fragon ou Petit houx (Ruscus aculeatus) est utilisé pour soulager les symptômes liés aux troubles de la circulation sanguine d’origine veineuse : jambes lourdes, gonflements, fourmillements et ceux associés aux hémorroïdes.

Vigne RougePublié le 24/04/2015 - 13h46

Les feuilles de vigne rouge (Vitis vinifera) sont réputées pour leurs propriétés destinées à lutter contre la mauvaise circulation sanguine à l’origine des jambes lourdes.

MélilotPublié le 25/08/2015 - 15h15

Le mélilot (Melilotus officinalis) est traditionnellement utilisé pour diminuer les symptômes liés à l’insuffisance veineuse : jambes lourdes, gonflements, inconfort…On le recommande également contre les varices, les hémorroïdes et les ecchymoses.

Plus d'articles