L’habitacle des voitures : un haut lieu de pollution

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Septembre 2013 : 19h06
Mis à jour le Mercredi 11 Septembre 2013 : 08h11

Selon une étude de la société d’entretien automobile Midas sur la pollution à l’intérieur de l’habitacle des voitures, les polluants atmosphériques sont en concentrations bien plus élevées dans les véhicules qu’à l’extérieur, notamment en ce qui concerne des polluants biologiques comme des moisissures, hautement allergisantes…

© Istock

L’intérieur des voitures est plus pollué que l’extérieur

Pour réaliser cette étude, l’air d’une centaine de voitures circulant principalement en ville et sur autoroute a été analysé entre octobre et décembre 2012. Résultat, les revêtements intérieurs dégagent des polluants chimiques, mais on y trouve des concentrations encore plus importantes de polluants biologiques potentiellement allergisants comme des moisissures. Ces moisissures sont essentiellement présentes dans les poussières des sièges et s’infiltrent très certainement via les systèmes de ventilation ou de climatisation, mais sont aussi apportées par les passagers eux-mêmes.

65 % des véhicules dépassent la valeur retrouvée classiquement dans les moquettes.

Pour en revenir aux polluants chimiques émis par les matériaux : 41 % des véhicules dépassent la valeur cible de confort en ce qui concerne les composés organiques volatils et 23 % ont un taux supérieur à la valeur guide concernant le formaldéhyde.

PUB

Que retenir en pratique ?

Les passagers d’un véhicule sont exposés à des polluants chimiques et biologiques pouvant avoir un impact sur leur santé, particulièrement chez les personnes les plus à risques (jeunes enfants, femmes enceintes, seniors, malades) et ce d’autant plus que les séjours dans l’habitacle sont durables et fréquents (les routiers et les chauffeurs de taxi sont donc aussi particulièrement concernés, tout comme les Franciliens qui utilisent leur voiture comme mode de transport et qui y passent en moyenne 78 minutes par jour).

Que faire ?

  • Aérer, aérer et aérer car la pollution est plus importante à l’intérieur d’une voiture qu’à l’extérieur.
  • Nettoyer régulièrement l’habitacle.
  • Sans oublier d’aspirer les sièges.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Septembre 2013 : 19h06
Mis à jour le Mercredi 11 Septembre 2013 : 08h11
Source : Communiqué de presse Midas, 10 septembre 2013.
PUB
PUB
A lire aussi
Au secours, ma voiture est polluée !Publié le 27/01/2014 - 07h00

Tout le monde sait que les voitures créent de la pollution atmosphérique.Mais savez-vous que l’intérieur de votre voiture est aussi l’un des endroits où vous êtes le plus exposé(e) à la pollution ?

Qualité de l’air : 10 gestes anti-pollution intérieurePublié le 26/01/2017 - 10h49

Savez-vous que l’air de nos logements serait 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur ? Ce chiffre fait réfléchir à la qualité de l’air de nos intérieurs et donne envie de se débarrasser de cette pollution intérieure qui peut provoquer à la longue des symptômes tels...

Plus d'articles