Epilepsie et crises épileptiformes du chien

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 08 Août 2005 : 02h00
-A +A
Convulsions et perte de connaissance sont autant de troubles nerveux qui impressionnent par leur apparition soudaine et leur brutalité. Le terme « crises épileptiformes » désigne les symptômes de convulsions induits par l'épilepsie essentielle et de nombreuses autres maladies.

Convulsions : un symptôme commun à de nombreuses maladies

Ce n'est pas parce que votre chien est victime de convulsions qu'il est épileptique. En effet, de nombreuses causes peuvent être à l'origine ce type de trouble. Ainsi, lors d'insuffisance du foie ou des reins, les déchets de l'organisme tels que l'ammoniac et l'urée qui s'accumulent dans le sang peuvent être responsables de convulsions. Des taux sanguins anormalement faibles en calcium (chienne après un accouchement) ou en glucose (tumeur du pancréas sécrétant de l'insuline, malnutrition sévère) induisent aussi de tels troubles. Certaines infections virales (maladie de carré, rage), parasitaires (néosporose, toxoplasmose) ou bactériennes provoquent une encéphalite responsable de convulsions. Enfin, l'hydrocéphalie, les atteintes cérébrales tumorales ou vasculaires et certains toxiques comptent également parmi les causes de crises convulsives.

Epilepsie essentielle : un diagnostic posé par élimination

Lorsqu'un chien est victime de crises épileptiformes et qu'aucune des causes citées plus haut n'a pu être mise en évidence, on parle d'épilepsie essentielle. Une crise d'épilepsie peut se manifester de plusieurs façons. Lors de crise dite « de grand mal », le chien est atteint de convulsions de tout le corps, urine, défèque et perd connaissance. Mais il existe des crises « de petit mal » lors desquelles l'animal perd connaissance sans être atteint de convulsions. La crise dure en général quelques secondes à 5 minutes. Si elle dure plus longtemps, on parle de « status epilepticus », une situation préoccupante qui demande des soins urgents. Après une crise, le chien dort pendant plusieurs heures ou se montre au contraire très nerveux. L'épilepsie essentielle peut toucher tous les chiens mais se rencontre plus fréquemment chez les golden retriever, labrador, berger de Tervueren, beagle et collie.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 08 Août 2005 : 02h00
A lire aussi
Epilepsie : toujours spectaculaire, souvent bénigne Publié le 08/01/2001 - 00h00

Phénomène électrique cérébral, l'épilepsie est une maladie très particulière qui ne ressemble à aucune autre. Sa manifestation la plus connue est la crise de grand mal, qui est spectaculaire, mais il existe également de nombreuses autres manifestations. Inquiétante à juste titre,...

Ténia ou ver solitaire Publié le 08/07/2003 - 00h00

Le Ténia, communément appelé ver solitaire, comprend en réalité différentes espèces susceptibles de parasiter l'intestin de l'homme et des animaux.

Hypoglycémie Publié le 06/09/2001 - 00h00

L'hypoglycémie véritable est une maladie rarissime. Dans le langage courant, on désigne par le terme d'hypoglycémie un ensemble de malaises très désagréables causés par la baisse du taux ou l'insuffisance de sucre dans le sang ("hypoglycémie" signifie littéralement taux de sucre sous la...

Hypertension artérielle chez les chiens et chats Publié le 02/01/2006 - 00h00

Comme nous, nos chiens et chats peuvent avoir une « tension artérielle » anormalement haute, c'est-à-dire avoir une pression sanguine dans les artères trop élevée. Mais lorsqu'elle persiste, cette situation induit des lésions notamment au niveau des reins, du cerveau et du coeur !

Plus d'articles