Crudivorisme

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 31 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 12 Août 2009 : 02h00
-A +A
Le principe de ces modes d'alimentation assez farfelus est le refus de toute cuisson. Ils reviennent périodiquement à la mode et peuvent s'avérer dangereux.

Crudivorisme

Le crudivorisme est, comme son nom l'indique, le fait de manger uniquement des aliments crus.

Ce mode d'alimentation assez fourre-tout revient périodiquement à la mode. Dans les années 80, ce fut l'instinctothérapie où il fallait renifler chaque produit et ne consommer que celui qui faisait saliver. Ce crudivorisme était censé guérir nombre de maladies, dont le sida.

Comme dans le végétarisme, il existe différentes tendances dans le crudivorisme : les granivores qui consomment surtout des graines, les frugivores qui se nourrissent essentiellement de fruits, les liquidariens qui avalent seulement des jus, les adeptes de l'instinctothérapie qui hélas existe toujours.

Mais il y a aussi parmi les crudivores des tendances moins extrêmes où il s'agit de ne manger tout simplement que cru, y compris les viandes, les poissons et les crustacés.

L'alimentation vivante

Au début de ce 21ème siècle, c'est l'alimentation vivante (living food) venu de Californie qui fait surface. Elle rencontre pas mal d'adeptes et se targue non seulement de prévenir mais de guérir le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

Il s'agit d'avoir une alimentation saine et vivante, la cuisson étant nocive car elle tue les enzymes des aliments. Le corps est alors obligé d'en produire pour digérer ces aliments morts, ce qui l'épuise. Cette allégation se base sur les travaux du Dr Edward Howell, (1898 - 1988) et qui affirmait que chaque être vivant possède un nombre limité d'enzymes, ce qui n'a pas été jusqu'alors prouvé.

De plus, les produits cuits seraient responsables de l'affaiblissement du système immunitaire, celui-ci les considérant comme des corps étrangers. Le bon sens exige de penser que si cette affirmation était exacte, le genre humain aurait disparu vu que le feu (et donc la cuisson des aliments) a été inventé il y a un certain temps !

Dans ce crudivorisme, on ne consomme donc que des aliments végétaux obligatoirement issus de l'agriculture biologique, crus ou séchés à basse température ou germés ou fermentés ou en jus de façon à ne pas détruire les enzymes. Les algues y occupent une place importante.

Tout ceci dans le but de vivre mieux, plus longtemps, d'éviter cancers, maladies cardiovasculaires, etc. et même de les soigner.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 31 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 12 Août 2009 : 02h00
A lire aussi
Cancer : prévenir par l'alimentation Publié le 08/01/2007 - 00h00

Peut-on prévenir les cancers par l'alimentation ? Dans l'affirmative, comment s'y prendre ? Quels sont les aliments bénéfiques ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Le sujet est vaste, mais commence à être très bien documenté.

Rouge tomate et lycopène... Publié le 16/04/2007 - 00h00

Principal pigment de la tomate, le lycopène, un puissant antioxydant, est un candidat sérieux contre le cancer, l'infarctus ou la cataracte. Il est aussi un des piliers de la cosméto-nutrition.

Plus d'articles