Contraception œstroprogestative : que risque-t-on avec la pilule ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 14 Janvier 2014 : 12h01
Mis à jour le Mardi 14 Janvier 2014 : 15h59

L’Agence de sécurité du médicament (Ansm) vient de publier à destination des femmes sous pilule, patch ou anneau contraceptif œstroprogestatif, un document les informant des risques et des signes d’alerte à prendre en considération.

© getty

« Vous et… vos contraceptifs œstroprogestatifs »

Comme tout médicament, les contraceptifs œstroprogestatifs (qui combinent deux types d’hormones : estrogènes et progestatif) peuvent entraîner des effets indésirables.

Quels sont les risques ?

Après l’initiation d’une pilule œstroprogestative, l’apparition ou l’aggravation de maux de tête doit être signalée au médecin.

  • Effets secondaires bénins à signaler à son médecin : maux de tête, migraines, saignements irréguliers entre les règles, absence de règles, sécheresse vaginale, douleurs pendant les règles, tension ou écoulement des seins, irritabilité, modification de la libido, du poids, troubles digestifs, cutanés, œdème, etc.
  • Effets secondaires rares mais potentiellement graves, nécessitant une prise en charge urgente : formation ou migration d’un caillot sanguin avec risque de phlébite, embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral (AVC) et infarctus.

Quels sont les signes d’alerte ?

Signes évocateurs d’une phlébite : gonflement d’une cuisse ou d’une jambe, apparition d’une douleur avec ou sans gonflement d’un mollet.

Les autres signes sont ceux de l’embolie pulmonaire (essoufflement brutal, crachats sanglants, accélération cardiaque), de l’infarctus du myocarde (douleur dans la poitrine, intense, angoissante, irradiante vers la mâchoire, les épaules, le bras gauche ou les deux bras et ne cédant pas en moins d’une minute) et de l’accident vasculaire (engourdissement brutal de la bouche, d’un côté du corps, des difficultés d’élocution, une perte ou anomalie de la vision).

L’apparition de ces signes doit amener à contacter le Samu (15).

PUB

La prise d’un contraceptif œstroprogestatif en pratique

  • Ne pas fumer ou arrêter de fumer.
  • Indiquez à votre médecin vos facteurs et vos antécédents familiaux de risque thrombo-embolique.
  • si vous êtes amenée à prendre des médicaments, des antibiotiques par exemple, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien car ils peuvent diminuer l’efficacité de la contraception.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 14 Janvier 2014 : 12h01
Mis à jour le Mardi 14 Janvier 2014 : 15h59
Source : Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm), dépliant « Vous et… vos contraceptifs œstroprogestatifs », janvier 2014.
A lire aussi
Connaissez-vous les 3 signes d’alerte de la phlébite ? Publié le 25/03/2014 - 04h00

Bayer HealthCare a conçu un clip musical très réussi pour alerter les Français des signes de la phlébite.La phlébite, également appelée thrombose veineuse profonde, est une maladie cardiovasculaire dont la complication la plus dangereuse est l’embolie pulmonaire, fatale dans 10 à 25% des...

Quels sont les signes d’une phlébite ?Publié le 06/01/2012 - 10h31

On parle de phlébite lorsqu’un caillot sanguin bloque plus ou moins complètement la circulation sanguine dans une veine. Si la veine en question n’est pas une veine superficielle, mais une veine profonde ou de gros calibre, il s’agit d’une urgence. Quels sont les signes ou...

Phlébite : principal danger, l'embolie pulmonairePublié le 30/12/2008 - 00h00

La phlébite touche quelque 150.000 Francais. Au-delà des varices et des oedèmes qui peuvent apparaître sur les jambes, cette maladie peut aussi provoquer une embolie pulmonaire, dont l'issue est trop souvent fatale. Pourtant, chaque année, des milliers de décès pourraient être évités...

Plus d'articles