Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Connaissez-vous le veau « Grain de soie » ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 23 Février 2016 : 21h02
Mis à jour le Mercredi 24 Février 2016 : 09h31
-A +A

Le veau « Grain de soie », c’est un veau absolument exceptionnel, venu du Sud-Ouest, et qui fait le bonheur des grands chefs.

Mais il peut rejoindre votre assiette. 

Il y a quelques années, deux éleveurs de la région de Bigorre, Joël Vidou et Claude Dabadie, se sont mis à cogiter avec leur copain abatteur, Christian Cazenaves, pour valoriser ces veaux Label Rouge qu’ils élevaient sous la mère et abattaient amoureusement. Et d’en produire encore de meilleurs.

Ils ont eut l’idée d’un veau « haute couture », qu’ils ont appelée « Veau grain de soie ».

D’autres éleveurs les ont rejoints qu’ils ont choisis pour la qualité de leurs élevages et la passion qu’ils ont de leur métier.

Chaque semaine, ils sélectionnent leurs plus beaux veaux élevés sous la mère pendant cinq mois et demi, nourris de lait et d’œufs. Car, même si tous les veaux sont élevés de la même façon, il y en a toujours qui sont mieux que les autres.

Les plus beaux, donc, partent à l’abattoir. Ensuite les carcasses sont sélectionnées car certains veaux peuvent avoir des défauts qu’on ne voit pas avant : viande trop rosée, gras irrégulier, grain trop grossier.

Les veaux qui ont franchi ces trois sélections sont alors mis sur le marché avec leur label « Grain de soie ». Le top du top !

Qui est ensuite vendu à des artisans bouchers et à des restaurateurs étoilés.

Mais Grain de soie a aussi une boutique sur son site et vous y trouvez un coffret de 5 kilos contenant différents morceaux (côtes diverses, rôti, escalopes, morceaux pour blanquette, osso bucco, quasi, tendrons) au prix de 115 €, soit 23 € le kilo.

Moins cher qu’un veau lambda, élevé industriellement, venu d’on ne sait où, vendu dans une grande surface !!!

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 23 Février 2016 : 21h02
Mis à jour le Mercredi 24 Février 2016 : 09h31
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Dans votre assiette : le veau Publié le 17/06/2002 - 00h00

Les méthodes d'élevage contemporaines nous font oublier que la viande de veau est une viande de printemps. Mais si, dans la gastronomie française, le veau est souvent associé aux petits pois, c'est bien parce que cette jeune viande était disponible en même temps que ce légume de printemps.

Viandes Publié le 09/07/2001 - 00h00

La viande a toujours été un aliment porteur de symboles. Elle véhicule - surtout quand elle est rouge - une image de "force", probablement celle de l'animal dont elle est issue.

Régimes protéines : bien choisir ses viandes Publié le 29/10/2010 - 13h04

Alors que nous mangeons de moins en moins de viande - et surtout de rouge - voilà que la déferlante de la mode du régime protéines incite à en consommer. Certes, ça n'est pas le seul aliment protéique, mais c'est le plus pratique. Alors, autant bien choisir et bien cuire votre viande.

Saumon d'élevage, saumon sauvage, bio : comment bien le choisir ? Publié le 26/11/2010 - 13h24

Le saumon fumé est un incontournable des repas de fin d'année. Quant au saumon frais, il fait maintenant partie des produits courants, y compris dans les cantines. D'où viennent-ils ? Saumon d'élevage, saumon bio, saumon sauvage, quelles différences ? Décryptage.

Plus d'articles