Comment les Français prennent-ils leurs repas ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h01
Mis à jour le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h01

Le modèle français des trois repas par jour est encore majoritairement suivi même s’il n’est pas appliqué de la même façon par tous. En revanche, un tiers des Français ne font que deux repas dans la journée. L’INSERM a mené une enquête afin d’explorer les diverses façons de prendre ses repas en France.

Pour analyser les habitudes et les comportements des Français au cours des repas, des chercheurs de l’INSERM ont interrogé plus de 3.000 personnes en région parisienne (cohorte SIRS). Ils ont ainsi identifié cinq grandes pratiques.

5 façons de prendre ses repas

Si 75 % des Français font trois repas par jour tandis que les 25 % restants se contentent de deux repas seulement, il existe au sein même de ces deux groupes des divergences.

Ainsi, parmi les adeptes des trois repas quotidiens :

  • 33 % déjeunent à l’extérieur, sur leur lieu de travail ou au restaurant avec des collègues ou des amis. Il s’agit de personnes plutôt actives et éduquées.
  • 25 % prennent leurs trois repas à la maison, en famille. Ces personnes respectent bien la consigne des cinq fruits et légumes par jour.
  • 17 % prennent aussi leurs trois repas à domicile, mais seuls, devant la télé ou en écoutant la radio. Ces personnes sont davantage impliquées dans la préparation de leurs menus. Il s’agit de sujets plutôt âgés, seuls et aux revenus modestes.
PUB

Ceux qui sautent un repas, le petit-déjeuner

Parmi ceux qui ne font que deux repas par jour, qui sautent majoritairement le petit-déjeuner, grignotent souvent entre les repas, et trouvent médiocre la qualité de leur alimentation :

  • 50 % mangent chez eux, en famille et devant la télé. Ce sont majoritairement des personnes peu aisées, moins éduquées et d’origine étrangère.
  • Les 50 % restants prennent leurs repas à l’extérieur dans la convivialité, en compagnie d’autres personnes. Il s’agit de sujets plus instruits et célibataires.

Ces nombreuses divergences devraient être considérées pour orienter les messages de santé publique vers les bonnes personnes et ainsi améliorer leur efficacité, notamment en ce qui concerne la prévention du surpoids et de l’obésité...

Mots-clés : Repas, Manger
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h01
Mis à jour le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h01
Source : J Riou et coll., PLoS One, 2015 Mar 3;10(3):e0119161. doi: 10.1371/journal.pone.0119161. eCollection 2015. 

A lire aussi
Entre 15 et 25 ans, un repas sur deux est pris devant un écranPublié le 12/10/2012 - 11h44

Selon une enquête Ipsos les habitudes alimentaires des jeunes Français sont plutôt inquiétantes.Grignotage, repas sauté, faible consommation de fruits et légumes, petit-déjeuner négligé, sédentarité et repas pris devant la télé ou l’ordinateur, sont autant de facteurs qui contribuent...

ObésitéPublié le 06/09/2001 - 00h00

L'obésité est un problème de santé qui, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), atteint des proportions endémiques dans le monde et représente une menace sérieuse en matière de santé publique.

Comment mange-t-on en Europe ?Publié le 19/08/2002 - 00h00

La traditionnelle Semaine du Goût, organisée par la Collective du Sucre, aura lieu du 13 au 22 Octobre 2002. Mais avant, une vaste étude sur le goût et les habitudes alimentaires des Européens a été entreprise. On y découvre que nombre de différences existent d'un pays à l'autre....

Plus d'articles