Cholestérol, à mesurer dès l'adolescence !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Octobre 2006 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Mars 2011 : 14h46
-A +A
Plus on avance en âge, plus le risque d'excès de cholestérol s'accroît. Mais l'hypercholestérolémie n'est pas pour autant l'apanage des seniors. Et durant l'enfance, trop de cholestérol abîme déjà progressivement les parois artérielles. La solution est particulièrement simple, mesurer son taux de cholestérol entre 16 et 30 ans…

Cholestérol et risque cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France avec 180.000 décès par an. Parallèlement, on constate que ces pathologies touchent de plus en plus de personnes jeunes. Alors que les accidents cardiaques survenaient plus souvent entre 55 et 60 ans, on enregistre aujourd'hui de plus en plus de cas chez les 40-45 ans.

Ainsi, on déplore maintenant chaque année près de 20.000 infarctus chez des adultes jeunes de 25 à 50 ans.

Pourquoi ? Notre mode de vie est bien sûr en cause et l'excès de cholestérol peut se manifester très tôt, dès l'enfance. Or durant cette période de la vie, le « mauvais cholestérol » se dépose progressivement sur les parois artérielles et se transforme en plaque d'athérome à la fin de l'adolescence. De plus, c'est vers l'âge de 18 ans que le taux de cholestérol se fixe définitivement. En d'autres termes, s'il est élevé à l'adolescence, il le sera toute la vie.

Il est donc de bon augure de dépister tout excès de cholestérol à cette période.

Selon un bilan effectué en 2004, près de 40% des jeunes présentaient déjà au moins un facteur de risque (diabète, hypertension, tabagisme, obésité/surpoids, sédentarité). Il est vrai que l'obésité ne cesse de progresser chez les jeunes et que 40% des 18-20 ans sont fumeurs. A eux seuls, ces deux facteurs multiplient considérablement les risques cardiovasculaires.

Et quand on est jeune et adolescent, on ne se sent pas concerné, à tort, par les accidents cardiaques et on ne fait pas la relation entre certains comportements et le risque cardiovasculaire.

En pratique : premier dépistage du cholestérol entre 16 et 30 ans

Les jeunes peuvent eux aussi présenter un excès de cholestérol et être atteints de maladies cardiovasculaires. Un simple dépistage leur permet d'évaluer leur risque et celui-ci repose sur une prise de sang, à jeun.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Octobre 2006 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Mars 2011 : 14h46
Source : Communiqué du Syndicat des biologistes, semaine nationale de dépistage, octobre 2006.
A lire aussi
Quand faire doser mon cholestérol ? Publié le 03/12/2010 - 09h44

Certaines périodes de la vie, certaines habitudes et certaines maladies doivent motiver à faire doser son taux de cholestérol. A défaut, l’excès de cholestérol vous expose aux maladies cardiovasculaires en raison d’un épaississement des parois des artères. Rappelons que l’excès de...

Surveillez votre taux de cholestérol dès 35 ans ! Publié le 03/02/2015 - 17h51

Pensez à l’avenir, n’attendez pas pour vous soucier de votre cholestérol. En effet, toutes les années avant 55 ans avec un taux supérieur à la normale se cumulent pour augmenter franchement votre risque de maladie cardiovasculaire à 70 ans.Alors pensez à faire doser votre cholestérol et...

Cholestérol : à dépister dès 16 ans ! Publié le 18/10/2005 - 00h00

Les jeunes se sentent très peu concernés par les maladies cardiovasculaires et donc par l'excès de cholestérol. Or celui-ci peut initier silencieusement des dégâts sur les artères dès l'enfance, se traduisant par des lésions à l'adolescence. Dépistées très tôt, elles sont réversibles...

Plus d'articles