Le certificat médical prénuptial

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 23 Avril 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 09 Janvier 2014 : 11h23
-A +A
Avant la célébration du mariage, la loi impose aux futurs époux de fournir un certificat médical prénuptial. Délivré par un médecin, il mentionne la réalisation de plusieurs examens cliniques et sanguins.

Le certificat médical prénuptial atteste la réalisation de tests médicaux

Avant la cérémonie, chacun des futurs époux devait fournir à l'officier d'état civil un certificat médical prénuptial datant de moins de deux mois. Ces deux certificats, pouvant être délivrés par un médecin traitant ou un centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI), mentionnaient la réalisation de plusieurs tests médicaux. Les deux futurs conjoints devaient donc pratiquer un examen clinique.

Pour les femmes, certains tests sanguins étaient obligatoires

Etaient prévus pour les femmes âgées de moins de 50 ans :

  • Des examens sérologiques de la rubéole et de la toxoplasmose (en l'absence de document attestant l'immunité comme acquise).
  • La détermination du groupe sanguin A, B, O rhésus standards, complétée par la recherche d'anticorps irréguliers si le groupe sanguin offre une possibilité d'immunisation et en cas de risque d'allo-immunisation à la suite d'une transfusion antérieure.
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 23 Avril 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 09 Janvier 2014 : 11h23
Source : Décret N° 92-143 du 14 février 1992 relatif aux examens obligatoires prénuptial, pré et postnatal.
A lire aussi
Craintes autour du dépistage de la trisomie 21 Publié le 10/03/2011 - 10h23

Jusqu’à présent, la loi sur la bioéthique prévoit de mettre le dépistage de la trisomie 21 à disposition des femmes enceintes, de façon systématique. Or le texte a été modifié et voté par les députés le 15 février, ajoutant la mention suivante : "lorsque les conditions médicales...

Cancers familiaux du sein : la consultation d'oncogénétique Publié le 17/04/2001 - 00h00

Entre 5 et 10% des cancers du sein ont une origine héréditaire. Identifier les femmes porteuses de ces modifications génétiques permettrait de leur proposer un dépistage clinique et radiologique plus précoce et plus fréquent, ou inversement de rassurer un peu celles qui en sont dépourvues....

Plus d'articles