Boutons, démangeaisons : et si c'etait une allergie au soleil ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 05 Juillet 2012 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 18 Mai 2017 : 15h17

Ah, le soleil ! Après des mois de grisaille, vous en aviez presque oublié la couleur ! Doigts de pieds en éventail sur la plage, vous dites bonjour aux vacances et anticipez avec bonheur le teint hâlé que vous allez bientôt arborer.

Le tableau serait idyllique sans ces petits boutons qui se mettent à coloniservotre décolleté.

Ils s’accompagnent de démangeaisons ? L’allergie au soleil, ou lucite estivale, peut avoir frappé. Apprenez à la reconnaître pour mieux y faire face.

De quelle allergie au soleil s’agit-il ?

Précision importante : il n’existe non pas une mais bien DES allergies au soleil.

Ou en tout cas, des éruptions de boutons après exposition au soleil – le terme d'allergie n'est pas tout à fait exact, mais il est le plus souvent utilisé.

Chacune de ces éruptions solaires se manifeste de manière différente.

Qu'est-ce que la lucite estivale bénigne ? Quels en sont les signes ?

La lucite estivale est la plus fréquente desallergies solaires

Mesdames, vous êtes les victimes de prédilection de cette allergie. La lucite estivale bénigne est en effet favorisée par les oestrogènes.

Elle se présente sous forme de petits boutons rouges appelés "papules". Leur terrain préféré : votre décolleté, vos avant-bras, vos épaules… Toutes ces zones qui se retrouvent exposées au soleil, après de longs mois passés à l’abri des ses rayons.

Bonne nouvelle : votre visage est épargné.

Ces boutons disséminés sur la peau s’accompagnent de démangeaisons intenses. Ils apparaissent entre 12 et 48 heures après une exposition solaire prolongée.

Sans traitement, vous devrez endurer l’éruption pendant environ deux semaines. Elle récidivera à chaque exposition mais s’atténuera progressivement…. Jusqu'à l'été prochain !

La lucite estivale bénigne revient en effet chaque année, toujours aux mêmes endroits.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 05 Juillet 2012 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 18 Mai 2017 : 15h17
Source : Dr Dominique Tennstedt, Chef de Service du Département de dermatologie des Cliniques Universitaires Saint-Luc.
A lire aussi
Risquez-vous une allergie au soleil ? Publié le 01/08/2008 - 00h00

L'allergie au soleil, désignée par le terme médical de lucite estivale est une affection de plus en plus répandue. Chaque été, quelque 10% des Francais en seraient victimes, principalement des femmes. Quels sont les premiers signes de la lucite estivale ? Comment prévenir cette allergie...

Urticaire solaire et lucite, les autres risques du soleil...Publié le 06/07/2009 - 00h00

Le coup de soleil n'est pas le seul désagrément que l'on risque en exposant sa peau au soleil. Parmi les réactions de photosensibilisation, aussi appelée allergie au soleil, citons l'urticaire solaire et la lucite. Que faut-il savoir sur ces deux dermatoses ?

Coup de soleil : réagir immédiatement !Publié le 16/08/2005 - 00h00

Le soleil est bénéfique pour l'humeur et les os. Mais de petites doses suffisent. Toute exposition excessive se révèle néfaste pour les cellules de la peau. Malgré toutes les précautions, un coup de soleil reste possible.

Ultraviolets : les conséquences du soleil sur notre peauPublié le 29/06/2016 - 13h21

Le soleil est un ami à apprivoiser. A juste dose il dore notre peau, booste notre moral. Mais des surexpositions aux rayons ultraviolets peuvent avoir des conséquences sérieuses. Zoom sur les effets du soleil sur notre peau des plus agréables aux plus dangereux.

Plus d'articles