La bouche sèche : pourquoi et quelles conséquences ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 06 Octobre 2015 : 18h36
-A +A
Une salive en quantité insuffisante donne une drôle d'impression de bouche sèche. Cette sécheresse buccale peut être passagère et parfois plus durable. Quelles peuvent être les causes de la bouche sèche ? Quelles en sont les conséquences ?

Les causes possibles de la bouche sèche

Une sécheresse de la bouche peut avoir pour origine une consommation insuffisante de boissons, une respiration par la bouche, l'anxiété, le stress. L'avancée en âge est également un facteur qui accentue la sécheresse de la bouche.

Maladies responsables de la sécheresse buccale

Plusieurs maladies sont connues pour diminuer la salivation : syndrome sec (ou syndrome de Gougerot-Sjögren : manque de salive et de larme), maladie de Parkinson, dépression, anxiété, maladie d'Alzheimer, douleurs chroniques, accidents vasculaires, maladies auto-immunes (notamment le sida), etc. Plus rarement, une intervention chirurgicale de la tête et du cou peut causer une sécheresse buccale si l'innervation des glandes salivaires est lésée. Parfois des calculs salivaires (agglomérats de minéraux dans la salive) obstruent le canal excréteur de la glande bloquant le flot salivaire.

Certains médicaments diminuent la quantité de salive

De nombreux médicaments sont susceptibles d'affecter la quantité de salive : antidépresseurs, antihistaminiques, antipsychotiques (neuroleptiques), tranquillisants, analgésiques, hypotenseurs, méthyldopa (traitement de la maladie de Parkinson), diurétiques, etc. Certaines chimiothérapies ou radiothérapies pour des cancers de la tête ou du cou sont aussi susceptibles d'entraîner de façon plus ou moins temporaire de tels effets secondaires.

Bouche sèche : quelles conséquences ?

Rappelons que la salive participe à la digestion en dégradant les aliments. Ainsi, toute diminution de salive affecte l'élimination des résidus alimentaires, ce qui a pour conséquence de favoriser les caries, notamment les caries du collet (au niveau de la jonction entre la couronne de la dent et la racine) et les infections buccales. La sécheresse de la bouche peut également gêner l'élocution. Et enfin, dans les cas plus graves, une bouche sèche entrave la mastication et la déglutition, pouvant entraîner des carences alimentaires.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 06 Octobre 2015 : 18h36
Source : Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Robert Laffont.
A lire aussi
8 conseils anti-bouche sèche Publié le 08/12/2008 - 00h00

La bouche sèche est un symptôme qui peut toucher tout le monde mais qui devient plus courant avec l'âge. Quels sont les facteurs qui contribuent à raréfier la salive ? Comment y remédier et quels sont les risques inhérents à un syndrome de bouche sèche ?

La salive en 5 questions/réponses Publié le 15/10/2015 - 14h51

Notre bouche est le théâtre quotidien de phénomènes chimiques et biologiques multiples conditionnés par la salive, un suc sécrété par les glandes salivaires.  Son rôle physiologique essentiel au corps humain comporte dans le même temps un risque pour la santé puisqu’elle peut...

Affections fréquentes de la bouche Publié le 31/05/2001 - 00h00

Parmi les affections fréquentes de la bouche, mentionnons la sécheresse, parfois associée à un mal de gorge, et la mauvaise haleine.Il y a également les aphtes (ulcères) qu'on retrouve parfois en grand nombre sur les gencives, sur la langue ou à l'intérieur des joues.

Plus d'articles