De l'arsenic dans notre assiette !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 23 Mai 2013 : 10h18
Mis à jour le Jeudi 23 Mai 2013 : 15h52

Les autorités sanitaires danoises recommandant de limiter chez les enfants la consommation de produits à base de riz à cause des trop grandes quantités d'arsenic qu'ils contiennent parfois. Riz, eau du robinet, aliments... L'arsenic est en fait assez fréquent dans notre alimentation et pas sans danger. Décryptage.

© Istock
PUB

L'arsenic, c'est quoi ?

Un oligo-élément indispensable à notre organisme qui joue un rôle dans un grand nombre des réactions chimiques qui s'y déroulent, notamment dans nos os et nos dents. Nos besoins sont infimes : ils se situent entre 10 et 20 microgrammes par jour. Ils sont donc largement couverts par l'alimentation car l'arsenic y est très présent. Le mot arsenic vient du grec arsenikon, terme qui signifie "qui dompte le mâle" ! Il lui a été attribué à cause de sa grande toxicité : elle en a fait un célèbre poison, très employé car il est sans goût ni odeur. La dose mortelle se situe entre 70 et 180 milligrammes.

Mortel à grosses doses, l'arsenic est aussi cancérigène à petites doses répétées

Mais à très petites doses, répétées, fréquentes, l'arsenic est cancérigène (il est ainsi classé depuis 1980), et lié aux cancers de la peau, de la vessie et des poumons. Il existe sous deux formes chimiques un peu différentes : l'arsenic organique et l'acide inorganique. C'est ce dernier qui est le plus toxique.

PUB

Où se trouve l'arsenic ?

Un peu partout car les gisements de ce métal, combiné avec d'autres minerais, sont nombreux dans la croûte terrestre, et les volcans en rejettent des milliers de tonnes. Depuis les temps les plus reculés, l'arsenic a été utilisé pour toutes sortes d'activités humaines allant de la métallurgie aux pigments pour la peinture, en passant par le traitement du bois et des cuirs, le blanchiment de certains matériaux, le durcissement des cartouches et autres munitions, etc.

Présent dans les pesticides de certains pays

Il a aussi été - et il l'est encore dans certains pays - très employé comme pesticide, fongicide et insecticide (il y en a dans ceux que l'on emploie contre les fourmis). Il y en a également dans le tabac.

Non biodégradable, l'arsenic pollue à vie

L'arsenic ne disparaît pas, il n'est pas biodégradable. Il a donc rejoint et continue de rejoindre, partout, les sols et les eaux. C'est pourquoi il y a de l'arsenic dans un grand nombre de végétaux car ils poussent dans le sol et sont nourris d'eau. Mais aussi dans les poissons et les coquillages puisqu'ils vivent dans l'eau. Et également dans l'eau que nous buvons.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 23 Mai 2013 : 10h18
Mis à jour le Jeudi 23 Mai 2013 : 15h52
Source : www.foedevarestyrelsen.dk/Nyheder/Pressemeddelelser/Arkiv_2013/Sider/Nye-råd-om-riskiks-og-risdrik.aspx - www.fda.gov/forconsumers/consumerupdates/ucm319827.htm - www.senat.fr/rap/l02-215-2/l02-215-256.html.
A lire aussi
Purifier l'eau, un geste d'avenirPublié le 09/02/2009 - 00h00

Carafes filtrantes, filtres à charbon actif, osmose inverse... Il existe de nombreuses solutions pour améliorer l'eau "ordinaire". Filtrer oui mais quoi ? L'eau n'est pas la même partout et plus il y a de substances à filtrer, plus l'appareil diffère.

Moins de viande, plus de légumes et légumineusesPublié le 26/01/2017 - 14h56

L’Agence nationale de sécurité alimentaire (Anses) vient de publier une actualisation des repères nutritionnels figurant dans le PNNS (Programme national nutrition santé). Il ressort notamment que nous consommons toujours trop de viande et de charcuterie et pas assez de fruits, légumes,...

Plus d'articles