Allergiques, ne soyez plus passifs face aux pollens !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Mars 2012 : 14h47
Mis à jour le Lundi 02 Avril 2012 : 14h54

Vous êtesallergique aux pollens ?

Vous n’êtes pas seul(e) dans votre cas et vous êtes nombreux(ses) à souffrir. Ce n’est pas une raison pour pleurer, renifler et tousser sans rien faire ! Alors que faut-il savoir et faire dès les premiers signes de l’allergie ?

© Istock
PUB

Conseils aux allergiques aux pollens : que faire dès les premiers signes de l’allergie aux pollens ?

Fin mars et le printemps démarre en remplissant l’air du pollen de nombreuses espèces de végétaux. Cela est si soudain que certains d’entre nous se retrouvent avec le nez qui pique, à éternuer et avec les yeux rouges, victimes de ce que l’on appelle le rhume des foins.

Rhinites et conjonctivites allergiques, voire l’asthme allergique sont de retour. Mais cette année, vous avez pris une bonne décision : vous allez tout faire pour que cela ne dure pas !

PUB

Allergie aux pollens : une quasi urgence

La première chose à faire est de noter la date exacte, le jour du début dessymptômes de votre allergie.

Avec cette date, vous pourrez retrouver sur le site www.pollens.fr les pollens pouvant être incriminés dans votre allergie. Cette information sera essentielle pour aller consulter un allergologueen vue d’unedésensibilisation, ou tout simplement pour vous préparer à vous soigner plus rapidement l’an prochain.

La deuxième chose à faire est de foncer chez votre pharmacien pour vous faire délivrer un antihistaminique efficace. En quelques questions, celui-ci pourra vous confirmer qu’il s’agit probablement d’un phénomène allergique et il pourra vous donner immédiatement le traitement ad hoc.

En effet, ce qu’il est essentiel de comprendre avec l’allergie, c’est que vous commencez une course contre la montre. Celle-ci s’accompagne en effet d’une inflammation qui est de plus en plus difficile à réduire au fur et à mesure que l’on attend et qu’elle prend de l’ampleur. Autrement dit, plus vous commencerez tôt le traitement antiallergique à base d’antihistaminique, plus vous augmenterez vos chances de guérir vite. Bien entendu, vous pouvez aussi foncer chez votre médecin qui vous prescrira aussi un antiallergique, s’il confirme le diagnostic.

La troisième chose à faire est de bien comprendre que le pollen se trouve partout dans l’air et qu’il se dépose partout. Les activités de plein air sont bien entendu à proscrire en pleine période d’allergie au pollen. Enfin la meilleure des astuces est de prendre une douche chaque soir en se lavant les cheveux. Vous enlèverez ainsi les pollens de vos cheveux et vous éviterez d’en déposer sur votre oreiller…

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Mars 2012 : 14h47
Mis à jour le Lundi 02 Avril 2012 : 14h54
PUB
PUB
A lire aussi
Vrai / Faux sur les allergies aux pollensPublié le 30/03/2012 - 12h40

Chaque année, les allergiques aux pollens redoutent l’arrivée du printemps. Pas étonnant : entre mars et septembre, on respire jusqu’à 11 millions de pollens par jour ! Il suffit d’être allergique à une espèce de pollen pour souffrir des classiques symptômes de...

Allergies : comment prévenir ?Publié le 24/03/2014 - 08h39

Rhume des foins, dermatite atopique, asthme, choc anaphylactique… les allergies respiratoires, cutanées ou alimentaires sont en constante augmentation.Mais les médicaments et la désensibilisation ont bien progressé. Comme dans les autres pays, le nombre d’allergiques, déjà élevé (1personne sur 4 au moins), ne cesse d’augmenter en France depuis une quarantaine d’années. Plus de 4 millions de nos concitoyens sont asthmatiques et 5 à 7 millions des 18 à 45 ans souffrent de rhinite allergique, un chiffre d’autant plus inquiétant que la rhinite évolue en asthme dans...

Plus d'articles