L’air que nous respirons est classé cancérigène

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h28
Mis à jour le Vendredi 18 Octobre 2013 : 16h16

L'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’OMS vient de classer officiellement la pollution de l’air extérieur sur la liste des cancérigènes pour l’homme.

L’exposition à l’air atmosphérique a été associée en 2010 à plus de 223.000 décès par cancer du poumon…

© getty

La pollution atmosphérique : cause environnementale de premier plan de décès par cancer

Les dernières données de la littérature ont été soigneusement examinées par les experts de l’Agence de l’OMS spécialisés dans les cancers (plus de 100 documents analysés par près de 1.000 scientifiques provenant des 5 continents).

Ils en concluent que les preuves sont suffisantes pour affirmer que l’exposition à la pollution de l’air extérieur provoque le cancer du poumon et augmente également le risque de cancer de la vessie, en plus des nombreuses maladies déjà connues pour être associées à la pollution atmosphérique (maladies respiratoires, cardiovasculaires…). En 2010, 223.000 décès par cancer du poumon dans le monde ont été attribués à la pollution de l'air.

Les particules fines (issues de moteurs diesel, solvants…), composantes majeures de la pollution de l’air ont été évaluées séparément avant d’être classées comme cancérogènes pour l’homme.

Bien que les niveaux d'exposition puissent varier considérablement d’un site à un autre, cette conclusion s'applique à toutes les régions du monde.

PUB

Pour notre santé, la lutte contre la pollution atmosphérique est une priorité

Cette nouvelle souligne la nécessité de réviser la législation contre la pollution atmosphérique. Il est urgent « de prendre des mesures au niveau local, régional et mondial pour réduire la menace pour la santé posée par la pollution de l'air extérieur ».

Parallèlement, les experts ont confirmé l’implication de la pollution de l'air extérieur et les niveaux de particules fines sur de nombreux problèmes de santé : maladies respiratoires, y compris chez l’enfant, maladies cardiovasculaires dont l’athérosclérose, complications de certaines grossesses et des liens possibles avec le développement neurologique, les fonctions cognitives, le diabète...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 18 Octobre 2013 : 14h28
Mis à jour le Vendredi 18 Octobre 2013 : 16h16
Source : OMS, 17 octobre 2013, http://www.euro.who.int/fr/health-topics/environment-and-health/air-quality/news/news/2013/10/outdoor-air-pollution-a-leading-environmental-cause-of-cancer-deaths, http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/pr221_E.pdf.
PUB
PUB
A lire aussi
Air, pollution et cancer : trop d'idées reçuesPublié le 30/01/2006 - 00h00

Les questions d'environnement font l'objet de débats contradictoires et passionnés. Il semble opportun de clarifier certaines vérités et de chasser les idées reçues. Faut-il aérer pendant les pics de pollution ? La situation s'aggrave-t-elle encore ? Le port de masque est-il efficace ? La...

La pollution atmosphérique tuePublié le 15/07/2002 - 00h00

Réduire de moitié la pollution éviterait 1.800 morts prématurés chaque année dans neuf grandes villes. Près de 40% des décès sont dus à des troubles cardiovasculaires et 11% à des troubles respiratoires.

Au secours, ma voiture est polluée !Publié le 27/01/2014 - 07h00

Tout le monde sait que les voitures créent de la pollution atmosphérique.Mais savez-vous que l’intérieur de votre voiture est aussi l’un des endroits où vous êtes le plus exposé(e) à la pollution ?

Pollution : pire qu'on ne le supposait...Publié le 05/03/2007 - 00h00

La pollution augmente le risque de décès cardiovasculaire. Selon une nouvelle étude, le risque de ces décès augmente de 76% en moyenne et en fonction de la concentration en polluants. Quant au risque de survenue des évènements cardiovasculaires, il s'accroît de 24%...

Plus d'articles