Les 3 consignes anti-Chikungunya et anti-Dengue

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 19 Juin 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 21 Juin 2016 : 15h07
-A +A
Vecteur du Chikungunya et de la Dengue, l'Aedes albopictus est un moustique étroitement surveillé. En 2005, il a été à l'origine d'une épidémie de Chikungunya à la Réunion. Aujourd'hui, ce moustique circule aussi en France métropolitaine, en région méditerranéenne.

L'Aedes albopictus s'installe en France métropolitaine

L'Aedes albopictus (moustique tigre), moustique vecteur des virus du Chikungunya et de la Dengue, s'est installé dans le sud de la France : dans les Alpes-Maritimes depuis 2004, en Haute-Corse depuis 2006 et en Corse du Sud en 2007, également dans le Var en 2007 puis dans les Bouches-du-Rhône (2009), avant de toucher au total plus d'une vingtaine de départements du sud de la France et de nombreux autres plus au Nord.

Si rien n'est fait pour contrôler le développement de ce moustique, il va continuer à coloniser d'autres régions. Pour l'instant, les conditions climatiques de la côté méditerranéenne lui conviennent très bien, mais l'urbanisation et le développement des axes routiers sont favorables à une implantation beaucoup plus large.

Afin d'éviter ce scénario, le Ministère de la Santé a proposé un plan national anti-dissémination du Chikungunya et de la Dengue. En plus d'une surveillance de l'activité des moustiques et des cas humains, il importe de sensibiliser les personnes résidant dans les zones touchées afin de détruire les lieux potentiels de reproduction des moustiques. Seules, les autorités publiques ne peuvent lutter. " Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques ", précise le Ministère. Parallèlement, les autorité ont mis en place un portail de signalement du moustique tigre : www.signalement-moustique.fr.

Contre les moustiques Aedes albopictus : consigne n°1

La consigne la plus importante est de supprimer les eaux stagnantes car elles peuvent contenir les larves de moustiques (les moustiques pondent leurs oeufs dans les eaux stagnantes), à l'intérieur et autour de son domicile (soucoupes des pots de fleurs, gouttières mal entretenues, vases, pneus usagés, etc.).

Consigne n°2

La seconde consigne est de consulter son médecin traitant en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires en particulier au retour d'un voyage dans une zone tropicale.

Le Chikungunya et la Dengue se manifestent après environ 4 à 7 jours d'incubation (après l'inoculation du virus par le moustique piqueur) : fièvre élevée supérieure à 38,5°, maux de tête, courbatures, douleurs articulaires au niveau des poignets, chevilles, mains. Parfois aussi des atteintes cutanées ou une conjonctivite. Contre ces maladies, il n'existe pas de traitements spécifiques, ni de vaccin. On peut néanmoins soigner les symptômes.

Consigne n°3

La 3e consigne est de se protéger des piqûres de moustiques, ce qui contribue aussi à limiter les risques de transmission des virus : port de vêtements longs et amples, produits anti-moustiques et moustiquaires.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 19 Juin 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 21 Juin 2016 : 15h07
Source : Communiqué du Ministère de la Santé ; Direction générale de la santé, Circulaire n°DGS/RI1/2010/163, 17 mai 2010.
A lire aussi
Chikungunya : cet été, le risque d’épidémie est réel Publié le 16/06/2014 - 16h02

Selon les autorités sanitaires, il existe cet été un réel risque d’épidémie de chikungunya en France métropolitaine.Il convient de redoubler de vigilance et de se protéger des piqûres de moustiques, plus exactement des moustiques tigres déjà implantés dans 18 départements du sud de la...

Attention au moustique tigre en France Publié le 09/08/2013 - 14h14

En France, les moustiques tigres sont sous surveillance et des actions sont mises en place pour prévenir leur multiplication. En effet, il ne faudrait pas qu’en s’implantant sur notre territoire ils disséminent des maladies infectieuses tropicales…

Plus d'articles