Viande transformée : un aliment mis en cause dans le cancer du sein

© Adobe Stock

La consommation régulière de viande transformée, qui rassemble notamment les jambons et les saucisses, augmenterait le risque de développer un cancer du sein. 

Publicité

Bacon, saucisses, jambon… les viandes transformées sont accusées de jouer un rôle dans le développement du cancer du sein. Des chercheurs en nutrition et en médecine de plusieurs universités, dont l’université américaine d’Harvard, ont publié en septembre 2018 une analyse sur le sujet dans l’International Journal of Cancer. Selon eux, les femmes qui consomment régulièrement de la viande transformée seraient plus à risque de souffrir d’un cancer du sein.

Un risque de cancer élevé de 9%

Les chercheurs ont passé en revue 15 études qui s’intéressaient à la relation entre la consommation de viande transformée et le cancer du sein pour un total de plus d’un million de femmes (1 133 110 précisément).

Résultats : la consommation régulière de viande transformée (bacon, saucisses, jambons…) était associée à des risques de cancer du sein plus élevés de 9%.

Publicité
Publicité

Selon les scientifiques, les quantités élevées de nitrates et de nitrites, des additifs utilisés comme conservateurs, contenus dans la viande transformée pourrait expliquer le lien entre ces aliments et le risque accru de cancer.

Les chercheurs notent tout de même qu’il ne s’agit que d’observations menées a posteriori et que leurs résultats s’appuient sur les déclarations des participantes, ce qui peut induire des biais dans les analyses. Une autre limite reconnue par les scientifiques est l’absence de données sur les comportements autres que les comportements alimentaires susceptibles de jouer un rôle dans le développement de cancer du sein.

La viande transformée déjà dans le collimateur de l’OMS

Quoi qu’il en soit, cette étude conforte la mise en garde l’Organisation mondiale de la Santé qui avait déjà classé la viande transformée comme cancérogène pour l’homme : "Dans le cas de la viande transformée, cette classification se fonde sur des indications suffisantes provenant d'études épidémiologiques de ce que la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l’homme" précisait ainsi l’OSM en octobre 2015.

Les produits carnés transformés (ou viande transformée) sont définis par l’OMS comme "la viande qui a été transformée par salaison, maturation, fermentation, fumaison ou d'autres processus mis en œuvre pour rehausser sa saveur ou améliorer sa conservation". Il s’agit par exemple des saucisses de Francfort, du jambon, des saucisses, du corned-beef, des lanières de bœuf séché, des viandes en conserve et des préparations et des sauces à base de viande.

Plus de 50 000 nouveaux cas de cancer du sein par an

Le cancer du sein qui occupe actuellement le devant de la scène à l’occasion du mois Octobre rose, est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France. Selon l’Institut national du cancer (Inca), le nombre de nouveaux cas estimés de cancer du sein en 2015 était de 54 062 à un âge moyen de 63 ans.

Le cancer du sein reste la première cause de décès par cancer chez les femmes en 2012. S'il est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans est de 99%.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 03 Octobre 2018 : 12h35
Source : Consumption of red and processed meat and breast cancer incidence: a systematic review and meta-analysis of prospective studies. Farvid et al, International Journal of Cancer, septembre 2015 
Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée – Organisation mondiale de la Santé (OMS), Octobre 2015 
Les cancers en France, édition 2016 Institut national du cancer (Inca)  
PUB
PUB