La vaccination contre la grippe protège la mère et le bébé

Publié le 11 Décembre 2006 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Encore trop peu de femmes enceintes se font vacciner contre la grippe. Pourquoi ? Par peur d'une éventuelle toxicité. Or le vaccin contre la grippe est inoffensif durant la grossesse. Mais aussi par manque d'informations sur ses bénéfices. Une nouvelle étude montre que la vaccination de la mère au 3e trimestre protège à la fois l'enfant et la mère…
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le virus de la grippe, potentiellement dangereux pour tous

La grippe est beaucoup plus pénible qu'un simple rhume. Elle attaque nez, gorge, bronches et poumons. Elle déclenche de la fièvre, des frissons, des douleurs et une puissante fatigue durant 2 à 5 jours, suivis d'une longue période de faiblesse. Surtout, elle cause encore des décès, entre 1.500 et 2.000 chaque année.

Quelles sont les personnes les plus à risque face au virus de la grippe ?

Les personnes âgées et celles atteintes d'une affection chronique sont les plus fragiles face au virus de la grippe. Mais les femmes enceintes et les nourrissons font également partie des populations à risque.

En effet, le virus de la grippe peut compliquer la fin de la grossesse (complications cardiorespiratoires) et avoir des effets néfastes tant chez la mère que chez le fœtus (manifestations cardiaques, respiratoires, parfois fatales) et chez le nourrisson (risque accru d'hospitalisation en cas d'infection grippale). En début de grossesse, la grippe est aussi le plus grand pourvoyeur de fausses-couches.

À noter également que les femmes enceintes sont souvent en contact avec de jeunes enfants, lesquels hébergent facilement le virus et le transmettent tout aussi aisément.

Enfin, il faut savoir que le vaccin contre la grippe n'est pas toxique durant la grossesse vis-à-vis de la mère et du fœtus.

Double avantage avec la vaccination

Mais à ces arguments « classiques », car connus depuis longtemps, on peut ajouter la conclusion de cette étude menée il y a une dizaine d'années déjà, et ayant suivi des couples mères/enfants jusqu'à l'âge de 6 mois. En comparant la fréquence des problèmes infectieux, on constate que les infections respiratoires sont moins nombreuses chez les mères ayant bénéficié d'une vaccination contre la grippe et leurs enfants, par rapport aux couples mères/enfants non vaccinés. Ainsi, la vaccination contre la grippe protège à la fois la mère et l'enfant. Elle est également conseillée aux femmes désirant un enfant de se faire vacciner.

C’est pourquoi, depuis décembre 2010, l’Assurance maladie prend aussi en charge à 100% la vaccination des femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse.

Source : Steinhoff M.C. et coll., Infectious Disease Society of America, 12-15 octobre 2006 ; www.ameli.fr.