Une mère injectait ses excréments à son fils cancéreux !

Une mère américaine a été condamnée à 7 ans de prison pour avoir injecté ses propres déjections dans le traitement de son fils atteint d’un cancer.
© Istock

Tiffany Alberts, 44 ans, a été reconnue coupable par la justice de l'Indiana (USA) pour avoir injecté des excréments dans l'intraveineuse de son fils malade. 

Des bactéries fécales retrouvées dans son sang

Le fils de 15 ans de l’Américaine se battait en août 2016 contre une leucémie à l'hôpital pour enfants Riley Hospital. Après son traitement, il a été autorisé à retourner chez lui. Mais quelques jours plus tard, le jeune garçon qui avait de la fièvre, a dû être hospitalisé à nouveau. Il souffrait également de vomissements et de diarrhée

Des tests sanguins ont été réalisés. Les médecins ont alors découvert dans son sang des bactéries présentes normalement dans les déjections fécales. Ces germes peuvent causer des infections ou encore un sepsis

Ne trouvant pas l’origine de la contamination, l’équipe médicale a rapidement pensé que quelqu’un infectait l'intraveineuse de leur jeune patient. Une caméra de surveillance a alors été placée dans sa chambre. Cette démarche a permis de voir sa mère injecter quelque chose dans l'intraveineuse de l'adolescent. 

La mère voulait que son fils soit dans un autre service

Face à ces faits filmés, la police a été appelée. Lorsqu’elle a interrogé Tiffany Alberts, l’Américaine a assuré qu’elle avait simplement mis de l’eau dans la poche pour diluer le traitement car il “brûlait” son fils. Mais plus tard au cours de l’interrogatoire, elle a reconnu qu’elle avait injecté de ses propres excréments. Elle les gardait dans un sac cadeau dans la salle de bain de la chambre d'hôpital. 

Les documents de la justice indiquent qu’elle a sciemment placé son fils "dans une situation qui mettait en danger sa vie ou sa santé". Elle voulait par ce biais qu’il soit envoyé dans une autre unité de l'hôpital où elle estimait que les soins apportés étaient meilleurs. 

Le tribunal l’a reconnue coupable de 6 chefs d’accusation de coups et blessures aggravées et d’un chef d'accusation de négligence en septembre dernier. Par contre, la tentative de meurtre n’a pas été retenue. Le juge a annoncé sa sentence le 27 décembre 2019. Elle a écopé de 7 ans de prison et 5 ans de mise à l'épreuve

Excréments : qu’est-ce qu’il a dedans ?

Si la composition des excréments varie en fonction du régime alimentaire, ils contiennent en moyenne 75% d’eau lorsque la personne n’a pas de troubles digestifs. Les 25% restants sont des déchets biologiques comme les résidus alimentaires non absorbés, les cellules du tube digestif desquamées, des sels biliaires ainsi que des bactéries mortes.

Toutefois, ils peuvent aussi contenir des parasites comme le ténia ou des agents pathogènes. Les selles deviennent alors vectrices de contamination.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.