Un pâté de la marque Rostain rappelé car il pourrait contenir du verre

Publié le 25 Juin 2019 à 10h34 par Sophie Raffin, journaliste santé
Les personnes qui ont acheté récemment un pâté de campagne de la marque Rostain doivent se montrer prudentes. Le produit est rappelé en raison de la présence potentielle de corps étrangers en verre.
© Istock

Il faudra bien regarder l'étiquette de son pâté de campagne Rostain avant de se faire une tartine. La charcuterie-conserverie rappelle certains pots “suite à la présence potentielle de corps étrangers en verre”. 

Il s'agit du lot portant les caractéristiques suivantes :

Terrine de campagne de la marque Rostain 

  • Présentation : Verrine de 180g
  • EAN13: 3507170120011
  • DLC: 23/07/2021
  • N° de lot : 18207011
  • Estampille sanitaire : FR 05 092 001 CE

Naturalia qui transmet ce rappel assure que “l'ensemble du lot est retiré de la commercialisation”. L'enseigne de distribution spécialisée dans les produits bio et du commerce équitable précise “Certains ont cependant été commercialisés avant la mesure du retrait”. Il est donc recommandé aux personnes qui détiendraient les produits concernés de ne pas les consommer et de les détruire, ou de les rapporter à leur magasin afin de se les faire rembourser. 

Les consommateurs désireux d'avoir des renseignements complémentaires peuvent joindre la société Rostain au numéro de téléphone 04 92 57 82 31. 

Quels sont les risques d'une ingestion de corps étrangers ?

90% des corps étrangers ingérés passent spontanément. En revanche, près de 10% des cas requièrent une manœuvre non-chirurgicale comme une fibroscopie pour être retirés. Une opération chirurgicale est programmée dans 1% des cas. 

L'ingestion de corps étrangers peut présenter deux complications : 

  • la perforation du tube digestif si l'objet est tranchant (comme du verre, des clés ou une lame de rasoir) : elle peut causer une péritonite ou une hémorragie. Les symptômes à surveiller sont des douleurs abdominales soudaines et intenses, de la fièvre, des nausées et vomissements ou encore une enflure et un ballonnement de l'abdomen. Dans ce cas, un prise en charge chirurgicale est nécessaire.
  • l'occlusion intestinale si l'élément est gros : les malades souffrent de douleurs abdominales de crampes et d'une enflure de l'abdomen. Ils peuvent aussi être en incapacité d'aller à la selle ou de faire des gaz. 

La prise en charge dépendra du type d'objet avalé et des signes présentés. Si la personne ne présente aucun symptôme et que l'élément n'est pas coupant, il suffit d’attendre qu’il s'élimine seul. Un retour au domicile est possible. Une surveillance médicale sera toutefois assurée pour vérifier qu'il progresse bien dans l'appareil digestif.

En revanche si les symptômes et la douleur empirent, une extraction endoscopique ou une opération chirurgicale peuvent être décidées.

Source : Rappel "Terrine de Campagne", publié sur le site de Naturalia.fr le 24 juin 2019