Un cas de dengue près de Toulouse déclenche une opération de démoustication

© Adobe Stock

Une opération de démoustication est en cours à Balma, dans la banlieue de Toulouse, après la découverte d’un cas de dengue. Elle vise les moustiques tigres susceptibles de transmettre ce virus.

PUB

Inquiétude en banlieue Toulousaine. La commune de Balma est actuellement le lieu d’une opération de démoustication suite à la découverte d’un cas de dengue, rapporte France 3 Occitanie. Les moustiques visés par cette opération sont les moustiques tigres, insectes à rayures blanches et noires susceptibles de transmettre la dengue, le chikungunya mais aussi le zika.

PUB
PUB

Un risque de transmission via le moustique tigre

Le cas de dengue repéré à Balma est un cas importé. C’est-à-dire que l’homme a contracté le virus lors d’un voyage à l’étranger avant de revenir en France. La dengue ne se transmet pas d’humain à humain, mais si la personne infectée se fait piquer par un moustique tigre, l'insecte sera alors vecteur du virus et pourra le transmettre aux personnes qu’il piquera par la suite. Ce risque de transmission par moustique interposé justifie l’opération de démoustication. Celle-ci s’effectue avant le lever du jour. "Les habitants des quartiers concernés sont informés et sont priés de ne pas se trouver à l'extérieur et de fermer fenêtres et volets au moment de l'opération d'épandage" précise France 3 Occitanie.

Selon l’Agence Régionale de Santé (ARS), la région Occitanie n’en est pas à sa première alerte : "Une quinzaine d'opérations de ce type a été menée depuis le début de la saison de surveillance du moustique tigre qui a débuté le 1er mai (et s'achèvera en novembre) : 6 dans le département de l'Hérault, 5 en Haute-Garonne, 2 dans les Pyrénées-Orientales, une dans le Gard et une dans le Tarn" rapporte France 3 Occitanie.

Forte fièvre, maux de tête, douleurs, vomissements…

La dengue "classique" se manifeste par "une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole" rappelle l’Institut Pasteur. Une forme hémorragique extrêmement sévère et potentiellement mortelle existe également. Elle "représente environ 1% des cas de dengue dans le monde", selon l’Institut.

Pour éviter que le moustique tigre ne se propage, respectez quelques consignes simples :

  • Eliminez les eaux stagnantes, milieu propice à la ponte de ses œufs et au développement des larves. Pour cela, videz et retournez les soucoupes et les coupelles ou les seaux laissés en extérieur et entretenez vos gouttières ;
  • Couvrez d’une moustiquaire vos bidons de récupération d’eau de pluie ;
  • Si vous possédez un bassin d’agrément, introduisez-y des poissons qui mangeront les larves de moustiques ;
  • Apprenez à reconnaître le moustique tigre caractérisé par ses rayures noires et blanches et signalez sa présence sur le portail de signalement officiel Signalement-moustique.fr
Publié le 29 Août 2018
Auteurs : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Un cas de dengue découvert à Balma près de Toulouse, opération de démoustication programmée.
Voir + de sources
France 3 Occitanie, 28 août 2018
Fiche maladie de la Dengue, Institut Pasteur, Juillet 2014
Portail de signalement du moustique tigre Aedes albopictus, Signalement-moustique.fr
Moustiques vecteurs de maladies. Ministère des Solidarités et de la Santé, mis à jour le 26 juin 2018

PUB
PUB

Contenus sponsorisés