Ulcère : symptômes et alimentation

Publié le 28 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
On parle d’ulcère gastrique lorsqu’une lésion se forme au niveau de la muqueuse de l’estomac ou du duodénum. Cette lésion peut alors occasionner de vives douleurs. En cas d’ulcère, il est préférable de soigner son alimentation car certains aliments vont favoriser les ulcères et d’autres vont ralentir sa rémission.
PUB
© Istock

Douleur gastrique et ulcère à l’estomac

Dans la très grande majorité des cas, l’ulcère gastrique est occasionné par une bactérie répondant au nom d’Helicobacter pylori. En proliférant au sein de l’estomac, la bactérie va progressivement altérer l’intégrité de la muqueuse allant jusqu’à créer une véritable plaie. Si certains patients ne ressentent aucun symptôme caractéristique, chez d’autres, en revanche, l’ulcère va générer d’intenses douleurs qui vont se manifester sous la forme de brûlures et de crampes au niveau de l’estomac. Lorsque la lésion est étendue, la sensation douloureuse peut même s'étendre au dos.

Boissons à éviter en cas d’ulcère

Quand l’ulcère est installé ou même si l’on souffre d’acidité gastrique, diverses boissons sont à éviter. En tout premier lieu, il faut éviter de consommer de l’alcool qui va abîmer la muqueuse gastrique, mais également l’œsophage. Les lésions provoquées par l’alcool ne permettront plus à la muqueuse de résister aux sucs digestifs qu’elle produit. Par ailleurs, le café et le thé ne doivent pas non plus être consommés en trop grandes quantités en cas d’ulcère, car ils favorisent la sécrétion d’acide gastrique. Le jus d’orange est également déconseillé. A noter qu’associé à l’alcool, le tabac est extrêmement nocif au niveau de l’estomac.

PUB
PUB

Aliments à supprimer en cas d’ulcère

Parmi les aliments qu’il faut absolument éviter de consommer en cas d’ulcère, citons :

  • les aliments gras tels que certaines viandes grasses et la charcuterie, le beurre, les plats en sauce, la friture ou encore certains fromages fermentés (bleu d’Auvergne, fourme d’Ambert…) ;
  • la tomate qui est très acide (bien que cuite, elle perde un peu de son acidité) ;
  • le miel, qui est un aliment aux nombreuses vertus, mais qui, contre toute attente, est très acide.

Douleurs gastriques : d’autres causes possibles

Si l’ulcère est souvent suspecté en cas de douleurs gastriques persistantes, il n’est certainement pas la seule piste explorée par le gastroentérologue. En effet, de nombreuses autres causes peuvent expliquer une inflammation de la muqueuse stomacale. Ainsi, les personnes qui fument ou qui consomment des boissons alcoolisées en excès présentent un risque accru de souffrir de douleurs à l’estomac. Certaines maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) peuvent également se traduire de cette manière. Il est donc impératif de consulter son médecin traitant pour déterminer rapidement l’origine du trouble et mettre en œuvre un traitement adapté.