Ulcère de l'estomac et Helicobacter pylori : quels traitements ?

Une bactérie dans l’estomac est responsable de la plupart des cancers gastriques, mais peut aussi entraîner un ulcère à l’estomac. Cette bactérie redoutable est appelée Helicobacter pylori. Un diagnostic précoce permet de bénéficier d’un traitement au plus vite.
PUB

Ulcère de l’estomac : Helicobacter pylori en cause

La principale cause d’un ulcère de l’estomac est l’infection bactérienne. La bactérie présente dans l’estomac est Helicobacter pylori. Supportant parfaitement les milieux acides, elle colonise sans aucune difficulté le mucus dont le rôle est de protéger l’estomac. Par voie de conséquence, cette protection naturelle devient moins active et expose les porteurs de la bactérie aux risques de développer un ulcère à l’estomac, voire un cancer gastrique. Près de 4 personnes de moins de 40 ans sur 10 sont porteuses de cette bactérie dans les pays industrialisés. Les proportions augmentent considérablement avec l’âge pour atteindre la moitié des personnes de plus de 60 ans.

Ulcère de l’estomac : les symptômes

Les brûlures de l’estomac qui s’intensifient en mangeant ou en buvant sont l’un des signes majeurs d’un ulcère. Les autres symptômes d’un ulcère de l’estomac sont :

PUB
PUB

- des ballonnements ;

- des éructations fréquentes.

Perte de poids inexpliquée, fatigue, vomissements ou encore sang dans les selles et les vomissements sont des signes d’aggravation de l’ulcère. Il faut consulter sans attendre.

Ulcère de l’estomac dû à Helicobacter pylori : les traitements

Un ulcère à l’estomac doit être traité au plus vite pour éviter tout risque de complications. En effet, il peut être à l’origine d’une hémorragie parfois massive ou, plus rarement, d’une perforation de la paroi digestive ou d’une péritonite. Au moindre doute, il faut appeler les urgences.

Le traitement d’un ulcère de l’estomac commence par la prise en charge de l’infection due à la bactérie Helicobacter pylori. Un traitement antibiotique d’une quinzaine de jours est nécessaire. Il est très important que le patient respecte la durée totale du traitement antibiotique même si les douleurs et autres symptômes ont complètement disparu.

En parallèle, des examens sont effectués afin de s’assurer que le patient ou la patiente ne présente pas de cancer. Une gastroscopie est nécessaire pour visualiser les parois de l’estomac.

En 8 semaines au maximum, l’ulcère de l’estomac est totalement guéri dans 9 cas sur 10 grâce à l’association des médicaments suivants :

- un antihistaminique ou bloqueur H2 associé à un inhibiteur de la pompe à protons, pour réduire la sécrétion d’acidité par l’estomac et interrompre la prolifération de la bactérie Helicobacter pylori ;

- un antiacide à action lente pour neutraliser l’acidité de l’estomac et soulager les douleurs.

La suppression totale de l’alcool et le sevrage tabagique s’imposent afin de limiter les dommages causés au tube digestif.

La cicatrisation de l’ulcère est vérifiée à la fin du traitement grâce à une endoscopie.

L’intervention chirurgicale n’est pas systématique pour soigner un ulcère à l’estomac. Elle n’est préconisée que chez les patients qui n’obtiennent pas de résultats suffisants avec les médicaments, ou en cas de complications graves de l’ulcère.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 07 Novembre 2018 : 17h02
La rédaction vous recommande sur Amazon :