Les trithérapies font reculer le Sida en Europe

Les trithérapies proposées dans la lutte contre le virus HIV limitent l'évolution de la maladie et sa transformation en Sida, stade auquel le patient perd ses défenses immunitaires. Ce qui est prodigieux c'est que depuis que ces médicaments ont été introduits en Europe, ils ont divisé par 10 le nombre de nouveaux cas de Sida.
PUB

Le virus HIV longtemps asymtomatique, s'attaque au système de défense immunitaire et quand celui est devenu trop faible, quand les fameux CD4 (lymphocytes) sont trop bas, le stade du Sida commence exposant le malade aux maladies opportunistes. Depuis 1996-1997, les traitements contre les virus et leur association sous forme de trithérapies, ont transformé l'évolution de cette maladie en bloquant le développement du virus et en permettant une restauration du système immunitaire. Le nombre de nouveaux cas de Sida a ainsi été divisé par 10 en 4 ans ce qui transforme du tout au tout le pronostic de cette maladie en Europe. Beaucoup moins de lits hospitaliers sont ainsi occupés et les décès ont chuté en proportion.

PUB
PUB

Reste que la "guerre" contre ce terrible virus n'est pas terminée car si ces traitements sont efficaces ils sont astreignants (jusqu'à 9 prises par jours), et ils ont des effets secondaires dont certains sont graves comme les lymphomes non-hodgkiniens: leur incidence (le nombre des nouveaux cas) a augmenté de 4à 16%. Reste aussi le problème des résistances au traitement qui peut être important et la question clé: au bout de combien d'années peut ont arrêter le traitement, une fois le virus rendu indétectable dans l'organisme? Quelques études ont commencé aux Etats Unis sur des volontaires et il faudra encore attendre pour en connaître la réponse.

Publié le 31 Juillet 2000
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Lancet, juillet 2000, Vol 356, N°9226