Travailler dans le secteur de la santé : Par où commencer, et quelles conditions doivent être remplies pour y parvenir ?

En France, le secteur de la santé emploie plusieurs millions de personnes, en milieu hospitalier et paramédical notamment, mais également au travers de nombreux autres métiers que nous connaissons et côtoyons au quotidien : infirmiers, aides-soignants, pharmaciens, la liste est longue.
© Fotolia
Sommaire

Le secteur de la santé : un milieu attractif, et source de nombreuses opportunités

L’industrie de la santé touche à peu près toutes les sphères de notre société.

Ce secteur immense, présente autant de possibilités que de postes, et offre une sécurité de l’emploi non négligeable. Il s’agit d’une profession et de métiers particulièrement sollicités pour grand nombre d’entre eux. On met d’ailleurs souvent en avant le déficit de personnel dans le secteur et le courage des professionnels de santé.

Dans un contexte politique fort, ces métiers cristallisent aussi de nombreux sujets qui laissent à penser que la tendance d’emploi restera à la hausse. Il est également voué à évoluer. Depuis l’invention de la radiographie, les machines et les innovations techniques cohabitent régulièrement avec les professionnels de santé. La technologie ouvre ainsi de nouvelles perspectives d’emploi et de professions. L’essor de la téléconsultation montre aussi comment elle est susceptible de changer l’organisation du corps médical.

Il apparait donc intéressant de vouloir travailler dans le secteur de la santé. Mais avant de se lancer, voici quelques points clefs à garder en tête pour s’avoir comment et quelles conditions remplir pour pouvoir commencer à travailler dans cette industrie.

Maitriser des compétences difficiles, mais reconnues et valorisées pour chaque métier de la santé

D’un point de vue social, les professionnels de la santé ont souvent été valorisés. La Covid-19 a notamment mis en lumière le travail des aides-soignants, personnels infirmiers, médecins, ambulanciers, assistants et secrétaires médicaux, et bien d’autres, qui ont tous contribué à l’effort d’un pays dans le cadre d’une crise sanitaire sans précédent. Cette situation a témoigné de l’importance du secteur et a mis en lumière des métiers particulièrement difficiles, mais reconnus pour leur utilité d’intérêt public.

Aussi, tous les professionnels de santé sont souvent identifiés par un ensemble de compétences qui définissent leur métier. On insistera alors sur la nécessité de disposer – avec plus ou moins d’importance selon le poste choisi - des compétences suivantes pour travailler dans le secteur de la santé : 

  • De la ténacité. Les professionnels de santé sont souvent concernés par une charge mentale importante. Ils doivent être capables d’agir dans l’urgence, et de prendre en charge des situations difficiles.
  • Une capacité à tenir la fatigue physique. Ces métiers sont particulièrement sollicités, avec des horaires pouvant parfois être réalisés de nuit dans certaines professions.
  • Une véritable empathie. Pour travailler dans l’industrie de la santé, on doit nécessairement s’intéresser au contact avec autrui, et faire preuve d’empathie dans sa façon de traiter un sujet ou un patient. Beaucoup disent d’ailleurs qu’il s’agit de métiers de vocation.

S’ils demandent des compétences humaines importantes, les métiers du secteur de la santé offrent bien souvent une reconnaissance à la hauteur de leurs engagements. Mais, les attentes varient d’une profession à l’autre.

Choisir le métier qui vous correspond dans le secteur de la santé.

Il existe de nombreux métiers dans le domaine de la santé, qui présentent tous des attentes et des prérequis différents C’est un véritable avantage si vous souhaitez travailler dans ce secteur, car les possibilités sont multiples. Attention cependant à bien cibler un domaine adapté, et à ne pas vous orienter dans la mauvaise direction. 

De nombreux métiers de la santé n’ouvrent pas leurs portes sans une longue période d’étude dont il faut avoir conscience.

Les formations diffèrent selon les métiers choisis. Nous pouvons en citer quelques-unes :

  • Dans le milieu paramédical, il faudra compter 4 ans de formation.
  • En médecine, il est nécessaire de réussir le concours afin de pouvoir réaliser, au total, 9 ans d’études et d’internat pour devenir médecin généraliste, et 10 à 12 ans pour des spécialistes comme des pédiatres ou les chirurgiens.
  • Pour devenir aide-soignant, le diplôme d’État du DEAS de niveau V prépare en une année au métier. Cette formation est accessible sur concours. Le niveau d’étude de fin de cycle équivaut à un CAP.
  • Pour préparer le DE d’infirmier, il faudra compter 3 années. Il est possible d’entrer sur dossier via Parcoursup ou sur épreuves pour les candidats relevant de la formation professionnelle continue.

On pense souvent à ces formations en premier lieu, mais en réalité, de nombreux métiers gravitent autour de ces professions dans le secteur de la santé. Ambulancier, secrétaire médicale, délégué pharmaceutique, aide à domicile, entre autres, sont autant de possibilités qui présentent des caractéristiques différentes. Prenez le temps de toutes les explorer.

Évaluer vos compétences via un bilan de compétence

En fonction des compétences et diplômes nécessaires, il vous faudra évaluer, par rapport à votre parcours personnel et votre formation, la marche à suivre pour pouvoir commencer à travailler dans le secteur de la santé. Aujourd’hui, il vous est notamment possible d’emprunter de nombreuses passerelles, de vous réorienter, ou de choisir la formation qui correspond le mieux à votre profil et à vos besoins. Ces formations certifiantes pourront être financées, ou par votre employeur, ou par l’État, selon votre parcours et les droits acquis au long des périodes travaillées.

Pour des professionnels en reconversion, il est par exemple intéressant de réaliser un bilan de compétence, afin de valider un projet de formation. Ce projet permettra notamment de prendre conscience d'éventuelles lacunes à palier pour pouvoir atteindre son objectif d’emploi. Vous pourrez ainsi monter un projet professionnel adapté. Des formations certifiantes complémentaires peuvent également accroitre votre expérience en ce sens, via l’aide individuelle à la formation AIF ou par votre CPF.

Enfin, si vous avez la chance d’avoir des proches qui ont l’expérience du secteur de la santé, échangez avec eux afin de savoir quelles offres seront les plus adaptées à votre profil.

Cibler les offres qui correspondent à votre profil

Le secteur de la santé est si vaste qu’il vous faudra impérativement commencer par cibler des offres qui vous intéressent et correspondent à votre projet. Cette étape est essentielle, car elle vous permettra de bien analyser les attentes des employeurs telles que présentées sur la fiche de poste. Salaire, études et formations, compétences requises, profil et personnalité, perspectives d’évolution sur le poste, missions à réaliser, expérience nécessaire, sont autant de critères qui vous permettront d’affiner votre recherche et définir un ensemble d’offres qui vous intéressent et vous correspondent.  

Se renseigner sur le recruteur afin d’éviter les déceptions

Si le choix d’un employeur est aujourd’hui en partie défini par les conditions d’emploi qu’il propose, les avis que l’on peut trouver sur internet sont aussi fondamentaux. De nombreux sites existent aujourd’hui pour recenser les avis sur les entreprises, d’employés et leurs expériences au sein de ces différentes entreprises.

Renseignez-vous pour connaître les avis d'entreprises renommées. Il est difficile de savoir quoi penser d’un recruteur après un seul entretien. Le site GoWork.fr permet de lever ce type de doutes. Il livre une analyse transparente des entreprises et recruteurs de tous secteurs, et notamment de celui de la santé. Il fonctionne par un principe simple et intuitif consistant à poster des avis anonymes. L’anonymisation permet aux employés de donner une vision objective de leur employeur, ce en toute transparence et sans risque de répercussion sur la sécurité de leur emploi.

L’objectif de ce site est de recenser des témoignages permettant de traduire avec le plus de fidélité possible ce que serait que de travailler dans chacune des entreprises notées.

Il se présente donc comme une véritable vitrine pour les prospects et les futurs candidats qui souhaitent se renseigner sur l’entreprise et la connaitre de l’intérieur.

Préparez votre entretien : constituer un dossier solide et lancez-vous

Dans un premier temps, regardez quel est le test de recrutement que vous allez passer : sur dossier ? Via un concours écrit ? Un entretien oral ou téléphonique ? Ces questions vont vous permettre de définir les processus de recrutement et de les anticiper. Ainsi, vous pourrez vous préparer au format d’entretien proposé par le recruteur.

Avant de vous lancer, vous devrez constituer un dossier solide, avec un CV et une lettre de motivation qui devront s’adapter aux besoins présentés par votre recruteur. Si vous n’avez pas eu le temps de le faire avant, renseignez-vous aussi sur le profil de votre recruteur (Go Work s’avère être un outil particulièrement performant pour cela, aussi profitez-en pour l’utiliser !).

N’hésitez pas à passer des simulations d’entretiens en vous entrainant avec vos proches afin de vous préparer et de répondre à des questions types. N’oubliez pas de faire coïncider votre profil avec les compétences recherchées par le poste. Si votre parcours est atypique, il est encore plus important de le valoriser. C’est une marque de ténacité et un atout largement apprécié des recruteurs.

Expliquez au recruteur pourquoi vous souhaitez travailler dans ce domaine. Montrez-lui également que vous connaissez bien les attentes du métier, et que vous avez adapté vos recherches d’emploi en connaissance de cause.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :