Tony Hawk dévoile les radios effrayantes de ses doigts après un accident de skate
Sommaire

La bobologie du skate

Le skateboard n’est plus réservé aux adolescents. Au même titre, que les trottinettes et les rollers, ils sont devenus des moyens de transport occupant les rues et les trottoirs de nos villes françaises. Ainsi entre la circulation routière, les figures et les sauts… les occasions de se blesser en skate sont nombreuses pour les adeptes.

Le Dr Thierry Brenac a étudié l’accidentologie de ces engins à roulette survenue sur la voie publique française. "Les accidents impliquant des usagers d’engins à roulettes sont relativement peu nombreux et d’une gravité faible, et que dans la très grande majorité des cas il s’agit de chutes ou de collisions sur des obstacles inertes n’impliquant pas de tiers. Les collisions avec des piétons sont très rares. Les collisions avec d’autres véhicules – automobiles principalement – sont un peu plus fréquentes (de l’ordre de 5 % des cas de blessures touchant les usagers d’engins à roulettes)”.

Par ailleurs, ces collisions sont en moyenne plus graves et donnent plus souvent lieu à des hospitalisations. Il est vrai que le skate est un sport d’équilibre et de mouvement : les chutes sont donc fréquentes, même sans d’intervention extérieure.

Concernant la nature des blessures, l'expert note une prédominance des blessures aux membres supérieurs (avec de fréquents cas de fractures), mais également des atteintes fréquentes aux membres inférieurs et à la tête (tête et face).

La chute de Tony Hawk rappelle que quelle que soit son expérience, il est primordial de porter des protections adaptées : 

  • Un casque adapté à la pratique du skateboard pour protéger la tête en cas de chute. Cela limitera les risques de traumatisme crânien.
  • Des genouillères et coudières : ils protègent des zones qui sont souvent les premières touchées en cas de chute : les genoux et les coudes. 
  • Des protège-poignets : les poignets peuvent être touchés lorsque le sportif tente de se rattraper au cours d’une chute.

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.