Hoverboard : plusieurs cas d’incendies signalés

Publié le 19 Décembre 2018 par Rédaction E-sante.fr
Plusieurs modèles d’hoverboards, ou skates électriques, sont à l’origine de départs de feu. La batterie au lithium qu’ils contiennent est mise en cause dans ces incidents.
PUB
© Adobe Stock

Il fait le bonheur des enfants et des adolescents. Mais attention, l’hoverboard, ou skate électrique, n’est pas dénué de dangers. Comme le signale le magazine 60 millions de consommateurs, la batterie au lithium qu’il possède peut être à l’origine de chocs électriques ou de départs de feu.

Explosion et "hautes flammes"

Ainsi, le magazine rapporte avoir recensé "plus d’une dizaine d’incendies mettant en cause un hoverboard" depuis le début de l’année 2017. Les témoignages recueillis par 60 millions de consommateurs évoquent ainsi la formation de "hautes flammes", d’incendies ayant entraîné 10 000 euros de dégâts, ou encore d’explosion.

Huit modèles d’hoverboard font ainsi l’objet de rappel de produits :

PUB
PUB
  • Gryo skate électrique Tilimport Tilgreen chez Decathlon, à cause d’un défaut d’étanchéité créant un risque de choc électrique ou d’incendie ;
  • Hoverboard Tilboard Tilgreen, à cause d’un problème de sécurité entraînant un risque de choc électrique et de départ de feu ;
  • Hoverboard Alpha Ride à cause de problèmes de sécurité et de non-conformité liés, notamment, à une mauvaise résistance à l'eau et un démarrage intempestif ;
  • Hoverboard 8.5 Crossboard, dont la batterie est susceptible de prendre feu ;
  • Hoverboard Revoe, vendus notamment chez Carrefour et Norauta, donc la batterie est susceptible de prendre feu ;
  • Hoverboard Smart Balance Wheel de la marque Max Rider, qui comporte un défaut d'isolation susceptible de provoquer un choc électrique ;
  • Hoverboard Balance scooter Denver, qui présente des défauts électriques pouvant entraîner un départ de feu et/ou un choc électrique ;
  • Hoverboard Newboard Play 6.5 Cibox Interactive commercialisé chez Boulanger et qui présente un risque d’inflammation.

Ne pas dépasser deux heures de charge

Les cas d’incendies liés à des hoverboards restent assez rares mais "un minimum de vigilance s’impose", selon 60 millions de consommateurs qui rappelle les règles de sécurité listées par l’enseigne Boulanger :

  • ne pas laisser son produit se charger en permanence ;
  • respecter le temps de charge conseillé de deux heures (suivre les recommandations selon les modèles et les constructeurs) ;
  • ne pas laisser l’appareil sans surveillance lors de sa charge ;
  • utiliser seulement le chargeur fourni par le fabricant.

Piles au lithium : 1200 visites aux urgences par an

Outre le risque d’incendie qu’elles occasionnent, les piles et petites batteries au lithium représentent un risque pour la santé des plus petits lorsqu’elles sont ingérées. "Une pile avalée peut entraîner en quelques heures la formation de lésions potentiellement mortelles dues à la libération de substances toxiques dans l’œsophage" rappelait l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) en décembre 2017.  L'agence ajoutait que "chaque année en France, plus de 1 200 visites aux urgences sont liées à l’ingestion de piles bouton". 

Source : Hoverboard : un engin qui peut s’avérer explosif, 60 millions de consommateurs, 12 décembre 2018 
Rappels de produits : Hoverboard, 60 millions de consommateurs 
Risques d’ingestion de piles bouton par les jeunes enfants : adoptez les bons réflexes en cas d’accident, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, 13 décembre 2017 

PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Un enfant perd un œil à cause d’un pistolet Nerf

Parfums ou anti-moustiques : les diffuseurs électriques sont-ils vraiment utiles ?

Les retardateurs de flamme nous empoisonnent à petit feu

Mise en garde sur des colorations permanentes dangereuses

Rappel d’autocuiseurs après un accident grave

Ingestion de pile bouton : pourquoi le miel est bénéfique

Plus d'articles