Syndrome de Costen ou de SADAM : comment le soigner ?

Publié le 09 Décembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Le syndrome de Costen, également connu sous le nom de syndrome de SADAM, est un trouble caractérisé par un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM). Il est responsable de douleurs de la mâchoire et d’un ensemble d’autres symptômes affectant la santé des dents. Alors comment soigner cette pathologie ?
PUB
© Istock

Syndrome de Costen ou de SADAM : définition

Le syndrome de Costen, ou syndrome de SADAM (pour Syndrome Algo-Dysfonctionnel de l'Appareil Mandicateur), est une affection de l’articulation entre la mâchoire inférieure et l’os temporal. Cette articulation temporo-mandibulaire (ATM) est perceptible juste en avant de l’oreille et on la sent se mobiliser lorsqu’on ouvre la bouche. En cas de syndrome de Costen, il existe un dysfonctionnement de cette articulation, notamment au niveau du ménisque. Environ 10 % de la population pourrait présenter ce trouble et en très grande majorité des femmes ayant entre 20 et 45 ans.

Causes du syndrome de Costen

La principale cause permettant d’expliquer le syndrome de Costen est un défaut d’occlusion dentaire, c’est-à-dire lorsque les deux mâchoires ne se ferment pas correctement avec un bon alignement. Par ailleurs, la présence d’un bruxisme est également évoquée. Il s’agit d’un grincement ou d’un serrement des dents qui s’observe principalement la nuit et qui est bien souvent dû au stress (on l’observe fréquemment chez des gens perfectionnistes). Dans un cas comme dans l’autre, on a des risques d’accentuer l’usure du cartilage de l’ATM. Il arrive également que le syndrome de Costen soit consécutif à un traumatisme facial.

PUB

Symptômes observés en cas de syndrome de Costen

Le dysfonctionnement musculo-squelettique qui affecte l’ATM provoque un craquement articulaire qui va se traduire par des douleurs au niveau de la mâchoire inférieure et des dents et entraîner des blocages qui limitent l’ouverture de la bouche. Les douleurs peuvent se propager jusque dans l’oreille ou la tempe et générer des acouphènes, des vertiges ou encore irradier dans le visage (névralgie faciale). Par ailleurs, en cas de syndrome de Costen, il est fréquent de retrouver des maux de tête mais aussi des douleurs plus éloignées, notamment au niveau de la nuque ou du dos. De plus, ce syndrome s’accompagne souvent d’une importante fatigue.

PUB

Soigner le syndrome de Costen

Un ensemble de spécialistes doivent intervenir pour soigner le syndrome de Costen. Une équipe composée d’un dentiste, d’un kinésithérapeute, d’un médecin, d’un psychologue et parfois même d’un chirurgien doit agir de concert pour aider le patient. Concrètement, le dentiste corrigera les malocclusions éventuelles. Des anti-inflammatoires et des myorelaxants permettront de détendre les muscles et de calmer la douleur. Les exercices de kinésithérapie auront également pour objectif de relâcher les muscles et de soulager la pression exercée sur l’ATM. De son côté, le psychologue essaiera d’intervenir sur l’origine du problème dans la mesure où c’est un stress excessif qui est responsable du syndrome de SADAM. Dans certains cas, une intervention chirurgicale destinée à repositionner le ménisque peut être envisagée, sachant que les ostéopathes peuvent aussi y parvenir en une seule séance.

Source : SADAM, Association France Acouphènes