Stérilité : Karine Le Marchand se confie sur ses difficultés pour devenir mère

Karine Le Marchand a rencontré des grandes difficultés pour tomber enceinte. L’animatrice phare de M6 a raconté son combat pour devenir maman lors d’une interview vidéo au média Brut.
© abacapress

Devant la caméra de Brut, Karine Le Marchand s’est confiée sur les 3 moments qui ont changé sa vie. L’un des plus importants est sans conteste la conception de sa fille Alya (17 ans). Mais avant de tenir son bébé dans ses bras, l’animatrice de M6 a rencontré de grandes difficultés

Karine Le Marchand : “les médecins m'ont dit des choses atroces”

Sans phare, Karine Le Marchand détaille son combat pour devenir mère. Elle explique “Comme beaucoup de personnes, je n'arrivais pas à tomber enceinte. Donc j'ai fait plein d'examens, et je suis tombée sur plein de médecins qui m'ont dit des choses atroces avec plus ou moins de tact.”

Face aux mots durs de nombreux  professionnels de la santé, la présentatrice de "l’Amour est dans le pré" a cru qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant. Elle se rappelle “Pendant longtemps, je pensais que j'étais stérile”. 

Sa bataille pour avoir un bébé l’a conduite dans une salle d’opération. Elle explique “finalement, j'ai été opérée. J'ai tout arrêté. Et comme souvent, quand on lâche aussi là (dans la tête)... je suis tombée enceinte sans le savoir”. Cette bonne nouvelle est arrivée après deux ans de traitements intensifs et de doutes. 


Devenir mère : “Personne n'a le droit de décider pour quelqu'un d'autre”

Karine Le Marchand, qui reconnaît qu’elle ne se voyait “pas ne pas être maman”, ajoute “tout ce parcours pour devenir maman, m’a fait comprendre conscience que finalement devenir parent, ça pouvait être quelque chose de très viscéral”. 

La quinquagénaire conclut “Personne n'a le droit de décider pour quelqu'un d'autre s'il a le droit, ou pas, d'avoir un enfant”.


Quand parle-t-on de stérilité ? 

Ne pas tomber enceinte dès les premiers essais n’a rien d’alarmant. La probabilité mensuelle pour un couple âgé de 25 ans de voir ses rapports intimes aboutir naturellement à une grossesse est de seulement 25%. Il est donc normal de devoir faire plusieurs tentatives.

Le monde médical ne parle ainsi de stérilité que lorsqu’un couple n’a obtenu aucune grossesse après 12 à 24 mois de rapports sexuels complets, réguliers (deux à trois fois par semaine) et sans contraception.

La stérilité est globalement due à :

  • un problème chez la femme dans un tiers des cas ;
  • un problème chez l’homme dans un tiers des cas ;
  • un problème de fertilité mixte concernant les deux membres du couple.

La stérilité reste inexpliquée dans environ 15% des cas. Selon l’Assurance-Maladie, un couple sur 7 consulte pour des problèmes d’infertilité au cours de sa vie. Puis, un sur 10 suit un traitement pour avoir un enfant. 

Les fertilités des femmes diminuent avec les années

Par ailleurs, les femmes sont soumises à une “horloge biologique”. Leur fertilité baisse avec l’âge. Ainsi, leur risque de ne pas tomber enceinte sans aide médicale grimpe avec les années. Il est d’environ 5% à 25 ans, puis 10% à 30 ans, 20% à 35 ans et 50% à 40 ans.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 3 moments qui ont changé la vie de Karine Le Marchand, vidéo publiée par Brut.fr le 14 décembre 2019