Les staphylocoques attaquent nos sportifs

En plein mondiaux d'athlétisme, une alerte a été lancée face à un nombre grandissant de cas d'infections dermatologiques par des staphylocoques résistants à la méthycilline. Ce phénomène pourrait mettre en danger nombre de sportifs.
PUB

L'alarme a été donnée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies. Ces staphylocoques résistants à la méthycilline (SARM), différents des souches que l'on rencontre dans les hôpitaux, sont connus pour se développer chez les personnes vivant dans des environnements de proximité importante, comme les détenus, les immunodéprimés et les enfants en crèches. C'est ainsi que les spécialistes n'ont pas été surpris de repérer des débuts d'épidémie dans le milieu sportif, chez des lutteurs, des footballeurs américains et des rugbymans. En revanche, la nouvelle épidémie qui vient d'être identifiée concerne une population considérée à très faibles risques, puisqu'il s'agit d'escrimeurs.

PUB
PUB

Une enquête a permis de mettre en évidence des défaillances au niveau des équipements et de l'hygiène. C'est ainsi qu'une série de mesures préventives a été proposée :

  • couvrir toutes les plaies. En cas d'impossibilité, exclure de l'entraînement les sujets présentant des lésions infectées ;
  • respecter une bonne hygiène, avec notamment une douche avec savon après chaque entraînement ou compétition ;
  • s'assurer de la disponibilité de savon et d'eau chaude sur tous les sites d'entraînement et de compétition ;
  • ne pas partager serviettes, objets ou équipements personnels ;
  • planifier un nettoyage de routine des matériels partagés ;
  • enseigner les premiers soins et la reconnaissance des plaies potentiellement infectées aux entraîneurs et aux athlètes ;
  • encourager les athlètes à faire part de leurs lésions dermatologiques à leur coach, et inversement les coaches à examiner les athlètes régulièrement ;
  • dernière recommandation, les médecins doivent demander en routine des cultures, lorsque des athlètes présentent des plaie infectées.
Publié le 01 Octobre 2003
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Centers for Disease Control and Prevention, Morbidity and Mortality Weekly Report, 22 août 2003, 52 (33) : 793.