Son fils a failli s’étouffer avec une sucette, il veut les faire interdire

Brett Cole a eu la peur de sa vie lorsqu’il a vu son fils Bobby, 5 ans, frôler la mort après s’être étouffé avec une sucette. Depuis, le père de famille souhaite faire interdire ce bonbon aux plus jeunes.
© Istock

La chasse aux bonbons d’Halloween a failli virer au drame pour la famille de Brett Cole. Il a expliqué au journal Plymouth Live "Nous avions vu auparavant quelques trucs inquiétants sur les sucettes. C’est pourquoi nous n'en donnons normalement pas à nos enfants". Il a ensuite ajouté “Mais ils en ont reçu quelques-unes à Halloween. Ils avaient été sages et ont demandé pour les avoir donc nous leur avons laissé”.

Malheureusement, le drame redouté par les parents est arrivé. Leur fils Bobby, 5 ans, a commencé à s’étouffer alors qu’il mangeait sa sucette assis à côté de sa mère. “Ma femme m’a appelé et je l’ai frappé fort dans le dos sans résultat” se rappelle le père toujours éprouvé. “Il a perdu connaissance et devenu mou. Ma femme lui a fait la manœuvre de Heimlich et après plusieurs compressions, c'est sorti avec du vomi et du sang", se souvient-il.

Les parents ont alors découvert que le bonbon de la sucette s’était détaché du bâton. Et, il s’était ensuite coincé dans la gorge de l’enfant.

Sucette avalée de travers : l’enfant va bien

Sauvé par les gestes de premiers secours de sa maman, le petit garçon était “un peu choqué” lorsqu’il a repris ses esprits. Il a été conduit rapidement à l'hôpital Derriford. Mais une bonne nouvelle l'attendait. Les médecins ont confirmé qu’il ne garderait aucune séquelle de cet incident domestique. Bobby a ainsi pu rentrer chez lui auprès de ses parents et de sa petite sœur de 3 ans.

Le père veut interdire les sucettes

Brett Cole veut désormais mettre en garde contre les dangers de ce type de bonbons pour les plus jeunes. Il a expliqué au journal "Je veux simplement que les gens prennent conscience des dangers. Nous avons tous éclaté en sanglots, nous étions tellement inquiets”.

Il a également tiré la sonnette d’alarme dans un post Facebook partagé plus de 35 000 fois. Après avoir raconté la pire “expérience de sa vie”, il demande aux autres parents : “S'il vous plaît les gars, apprenez de moi : interdisez les sucettes. Je ne poste jamais sur Facebook, mais suivez mon conseil. Nous avons tous pleuré. Bobby va bien. Mais il aurait pu, ne pas l’être. Bobby a cinq ans et je pensais bêtement que c'était assez vieux. Je ne referai plus cette erreur, assurez-vous de ne pas la faire!".


Fausse route : que faire si mon enfant a avalé de travers ou un corps étranger ?

La fausse route est le passage d’un aliment ou d’un corps étranger dans la trachée au lieu de l’œsophage. Si cette substance est solide, elle obstrue le larynx et peut provoquer une asphyxie.

La nature des corps étrangers les plus souvent inhalés varie en fonction de l'âge :

  • les enfants voient leur voie respiratoire bloquée par des aliments (graines, cacahuètes, pistaches, bonbons) ou les objets (pièces de jouets, petites piles, perles, bouchons de stylo) ;
  • les adultes ont le plus souvent des accidents avec des vis, punaises, chevilles en plastiques tenues entre les dents pendant le bricolage ;
  • les personnes âgées avalent généralement de travers des morceaux de viande, des fragments de dents, des couronnes dentaires ou encore des médicaments.

Fausse-route : des symptômes différents selon l'âge

Les symptômes d'une fausse route varient aussi en fonction de l'âge.

Les adultes et enfants de plus de deux ans qui ont inhalé un corps étranger, sont généralement pris d’une toux brutale et ont des difficultés à respirer. S’il bloque totalement les voies respiratoires, la personne s’asphyxie. Elle ne parvient alors plus à tousser ou à parler. Elle peut aussi avoir :

  • une grande difficulté à respirer ;
  • des lèvres et des ongles bleus ;
  • des sueurs ;
  • un rythme cardiaque plus rapide.

Chez les bébés, les signes d’une asphyxie sont souvent plus difficiles à percevoir. Toutefois, il faut agir rapidement si vous remarquez :

  • une absence de toux ;
  • des mouvements respiratoires non-visibles ;
  • une pâleur, extrémités des mains ou des pieds et lèvres bleues ;
  • une immobilité, perte de tonus ou agitation.

Asphyxie : que faire ?

Quel que soit l'âge de la victime, il faut agir rapidement en cas d’asphyxie. Il est ainsi vital d’appeler le 15 ou le 112 et d’utiliser - comme les parents du petit Bobby - les manœuvres d'expulsion adaptées : technique des claques, manœuvre de Heimlich ou manœuvre de Mofenson. Il est aussi plus sûr de maintenir le patient en position assise.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.