Et si c’était une angine ?
Sommaire

Que faire en cas d’angine ?

Toute angine chez un enfant impose une consultation chez le médecin.

Lui seul posera le bon diagnostic et prescrira les médicaments nécessaires pour soulager rapidement la gorge de l’enfant, traiter la cause et éviter les complications.

Chez les enfants de plus de trois ans, le médecin procède à un frottis du fond de la gorge afin d’identifier l’éventuelle présence de streptocoques, témoignant d’une angine bactérienne, dont le traitement relève alors d’antibiotiques.

Dans tous les cas, le traitement des symptômes de l'angine repose sur des médicaments visant à faire diminuer la fièvre et la douleur, comme le paracétamol. Les sirops et les pastilles n’ont pas d’efficacité démontrée alors qu’ils peuvent entraîner des effets indésirables. Ils sont donc à éviter : préférez donner à votre enfant une tisane bien sucrée ou un verre de lait sucré au miel.

Les complications de l'angine (abcès local, maladie cardiaque ou rénale, troubles rhumatismaux) sont aujourd’hui rares, grâce aux antibiotiques et au test rapide utilisé par les médecins pour identifier les angines bactériennes.

Que faire pour améliorer le confort de votre enfant souffrant d'une angine ?

Chez vous, après la consultation du médecin, et en plus du traitement indiqué :

  • Protégez votre enfant de tout tabagisme passif.
  • Aérez quotidiennement chaque pièce de votre logement.
  • Humidifiez l’atmosphère de la chambre de votre enfant.
  • Veillez à ce qu’il se lave les mains régulièrement et à ce qu’il se mouche souvent, une narine après l’autre.
  • S’il a plus de 7 ans, faites-lui faire des gargarismes avec une tasse d’eau chaude dans laquelle vous avez dissous une cuillère à café de sel.
  • Donnez-lui à boire des tisanes sucrées et du lait sucré au miel pour adoucir sa gorge.
  • Préparez-lui des potages, bouillons, purées, compotes, faciles à avaler.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Pr Jean-Paul Giroud, Guide d’automédication, Médicaments sans ordonnance, les bons et les mauvais, Éditions de la Martinière.