Gastro : pas de coca, pas de carotte !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 28 Novembre 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 30 Janvier 2012 : 14h57
Chaque année, l'épidémie de gastro-entérite est responsable de plus d'un million de consultations chez le médecin. Chez les plus jeunes, elle est redoutable. Il faut savoir que la prise en charge de cette affection a évolué. Il est temps de bousculer les idées reçues et d'arrêter notamment l'automédication systématique au coca.
PUB

gastro-entérite et risque de déshydratation

La gastro-entérite est la première cause de mortalité, hors accidents, chez les moins de 5 ans. Mais ce n'est pas la diarrhée elle-même qui menace les plus petits, c'est la déshydratation ! Si les grands peuvent facilement compenser les pertes hydriques et en sels minéraux en buvant beaucoup (eau, bouillons, etc.), c'est un réel problème pour les tout-petits. Chez les nourrissons, il est donc primordial de prévenir précocement cette complication qu'est la déshydratation, à l'aide de solutions de réhydratation orale. Leur efficacité est largement démontrée. Hélas, elles restent sous-utilisées. Ces solutés sont disponibles sans ordonnance en pharmacie. Mais sur prescription du médecin, ils sont remboursés par la Sécurité sociale.

Avant l'épidémie, il est donc conseillé aux parents de nourrisson de compléter préventivement leur armoire à pharmacie avec ce produit. Mais aussi, il faut éviter de donner du coca ! Ce réflexe très répandu, voire systématique, doit être abandonné. Les gastro-entérologues pédiatres sont aujourd'hui très clairs : la prise de coca en cas de gastro-entérite peut se révéler dangereuse en aggravant les diarrhées. De plus, la teneur en sodium de cette boisson est trop faible pour compenser les pertes hydriques.

Ces spécialistes conseillent également d'oublier les médicaments et la carotte, et de ne pas changer de lait.

En conclusion, ce qu'il faut, c'est réhydrater les nourrissons, systématiquement et uniquement à l'aide de solutés de réhydratation orale. Si la consultation médicale ne s'impose généralement pas, elle est obligatoire pour les enfants en bas âge et les personnes affaiblies. En effet, la déshydratation menace tous les sujets fragiles, dont les personnes âgées. Les solutions de réhydratation orale sont donc aussi conseillées à ces populations.

PUB
PUB

Peut-on prévenir la gastro ?

Le principal mode de contamination par les virus est représenté par les mains. Il faut donc respecter une hygiène rigoureuse très simple : se laver les mains soigneusement et régulièrement à l'eau et au savon, et particulièrement avant de cuisiner, en sortant des toilettes, après les transports en commun, et aussi systématiquement avant de s'occuper de bébé ! Et pour les grands, sachez que la gastro-entérite classique, virale ou alimentaire, disparaît spontanément en 3 jours environ.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 28 Novembre 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 30 Janvier 2012 : 14h57
Source : Congrès mondial de gastro-entérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique, 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Gastro-entérite : La prévention tous azimutsPublié le 03/12/2015 - 13h21

Prévenir la gastro-entérite, c’est avant tout dans l’optique d’éviter les cas sévères entraînant une déshydratation grave chez le nourrisson. Le grand enfant ou l’adulte n’en subissent pour leur part que quelques "désagréments" comme la diarrhée ou les douleurs abdominales. Parmi...

Gastro : les plantes et huiles essentielles qui aident !Publié le 13/01/2013 - 23h00

Le plus souvent virale, la gastro-entérite est une affection bénigne mais extrêmement désagréable : nausées, vomissements, diarrhées, crampes abdominales... Certaines huiles essentielles et certaines plantes peuvent apporter en complément un certain soulagement.

Plus d'articles