Sarcoïdose : une maladie inflammatoire mystérieuse
Publié le 21 Novembre 2005 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La sarcoïdose est une affection qui touche des adultes jeunes, entre 25 et 40 ans (environ 10 cas pour 100.000 personnes).

Son évolution est souvent spontanément favorable, mais peut, dans 20% des cas, occasionner des complications respiratoires ou extra-respiratoires.

Sarcoïdose : une maladie inflammatoire diffuse de cause inconnue

La sarcoïdose est une maladie inflammatoire dite « granulomateuse » diffuse.

C'est-à-dire qu'elle se caractérise par la présence de petites zones de tissus inflammatoires appelées « granulomes ». Les poumons et les ganglions lymphatiques sont le plus souvent affectés (90% des cas) mais la sarcoïdose peut également atteindre tout autre organe comme le foie, les yeux, le cœur ou le squelette.

Son origine reste inconnue.

Elle pourrait être déclenchée par une infection ou par une réponse anormale du système immunitaire. Des facteurs héréditaires semblent également jouer un rôle dans le développement de cette maladie.

Sarcoïdose : le problème est l'absence de symptômes

La plupart des personnes atteintes de sarcoïdose ne présentent pas de symptôme, ou développent des symptômes mineurs qui n’évoluent pas.

Les cas où des symptômes plus graves se manifestent sont rares.

Les symptômes pulmonaires

Lorsque la sarcoïdose est localisée dans les poumons et qu'elle se manifeste par des symptômes, il s'agit généralement :

  • d'une toux sèche,
  • d'essoufflements,
  • de douleurs thoraciques,
  • de fatigue,
  • d'une perte de poids.

Les autres symptômes

Dans le cas des autres localisations, les manifestations sont les suivantes :

  • fièvre,
  • douleurs articulaires,
  • érythèmes squameux,
  • yeux injectés de sang.

La plupart du temps, la sarcoïdose est donc découverte fortuitement, à l'occasion d'une radio thoracique. Dans 20% des cas, elle est repérée devant une anomalie fonctionnelle respiratoire.

L'élimination des autres maladies dont les symptômes sont semblables (tuberculose, cancer du poumon, lymphome, fibrose, mucoviscidose, etc.) et une biopsie d'un des organes atteints permettent de confirmer le diagnostic.

Comment traite-t-on la sarcoïdose ?

La plupart des personnes atteintes de sarcoïdose ne nécessitent aucun traitement.

Si un traitement est recommandé, il s'agit de corticostéroïdes, des médicaments atténuant l'inflammation.

A savoir

Certaines hypothèses suggèrent l'existence d'un lien entre des facteurs environnementaux et la sarcoïdose (régions rurales, béryllium…). D'autres supputent que certaines professions seraient plus à risques. Mais à ce jour, la relation entre sarcoïdose et risque professionneln'a pas encore été établie.

Pour en savoir plus

Réseau International de Soutien des Malades de la Sarcoïdose (RISMS), www.sarcoidose-infos.com